Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2006 1 13 /11 /novembre /2006 10:27
ELEMENTS DE VOCABULAIRE



AFFECT
Sensation ou sentiment ; tout ce qui peut être éprouvé (et pas seulement représenté) comme agréable ou désagréable et avec une tonalité sui generis.
ALIÉNÉ/ALIÉNATION
Termes très généraux caractérisant une maladie mentale grave, impliquant une perte de contact avec la réalité sociale. Ces mots ont aussi diverses significations philosophiques : perte de liberté, dépendance par rapport à autrui, ou à un régime politique.
CATHARSIS
Mot grec signifiant « purification », employé par Aristote pour caractériser l'effet tragique. En psychopathologie, la catharsis est l'effacement, par remémoration d'un traumatisme oublié, des effets pathologiques de ce traumâtisme.
HYSTÉRIE
Si banale que soit la notion d'hystérie, il n'est guère possible de la définir, ni même de la cerner par une simple énumération de symptômes. Une des deux grandes catégories d'hystéries est l'hystérie d'angoisse, mais il y
a de l'angoisse ailleurs que dans l'hystérie ! Quant à la seconde, l'hystérie de conversion, elle se définirait par le fait qu'en l'absence de toute maladie organique un conflit psychique s'y exprime par un trouble somatique. Mais cette définition a deux inconvénients
1) elle est trop large : tous les désordres psychosomatiques ne sont pas hystériques ;
2) elle fait intervenir dans la caractérisation du syndrome une hypothèse étiologique : ce n'est qu'une fois mis au jour l'éventuel conflit psychique qu'on peut penser qu'il est la « cause » des symptômes.
INCONSCIENT
Au sens strict : représentation non consciente ; en un sens plus large : tout ce qui, pouvant être considéré comme psychique (pulsion, affect, etc.), n'est pas conscient.
NÉVROSE
Trouble psychique n'affectant pas gravement l'insertion du malade dans la vie sociale.
OEDIPE (COMPLEXE D')
À partir de la légende thébaine, et plus particulièrement de la version qu'en a donnée Sophocle dans la tragédie OEdipe-Roi
(autour de 420 av. J.-C.), Freud a émis (pour la première fois dans une lettre à Fliess du 15 octobre 1897) l'hypothèse du désir inconscient infantile de parricide et d'inceste. C'est cette hypothèse qu'il appellera quelques années plus tard (1910) « complexe d'?dipe ».
PSYCHOSE
Trouble psychique affectant gravement l'insertion du malade dans la vie sociale.
REFOULEMENT
(En psychanalyse) processus par lequel, sous l'action de forces pathogènes, une représentation devient inconsciente.
REMÉMORATION
Retour à la conscience d'un souvenir reconnu comme tel, c'est-à-dire comme reproduisant un événement passé.
RÉMINISCENCE
Retour à la conscience d'un souvenir non reconnu comme tel, c'est-à-dire sans reconnaissance du lien avec un événement passé.
SEXUALITÉ
Ensemble des fonctions, physiologiques et ps ychiques, liées, directement ou indirectement, au fonctionnement des organes sexuels.
SYNDROME
Ensemble de symptômes considéré indépendamment de sa cause, c'est-à-dire de la maladie dont il permettra peut-être de faire le diagnostic.
SYMPTÔME
Processus physiologique ou psychologique isolé pouvant être considéré comme pathologique, comme signe d'une maladie.
TRANSFERT
ET CONTRE-TRANSFERT
(En psychanalyse) le fait de se comporter envers autrui de telle manière qu'on lui fait (inconsciemment) jouer le rôle d'une personne avec laquelle on a été en conflit dans le passé (le mot transfert a aussi d'autres sens dans la vie courante et en psychologie expérimentale).
(extrait de Anna.O. Classiques Hatier, lexique rédigé par Yvon Brès)

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Bonjour !Voilà, j'aurais aimé savoir si les définitions de cet article, sont celles données par Freud, ou bien par le dictionnaire ?J'ai ma première dissertation de philo a faire, sur le sujet "L'idée d'inconscient exclut-elle l'idée de libertée", et j'aimerais introduire dans mon introduction la définition d'inconscient, je pense que c'est ce qu'il faut faire ?Merci encore pour tous vos textes et tout votre travail !
Répondre
L

Non ce ne sont pas des défintions de Freud, mais des résumés de sa pensée plutôt.
Attention :Freud n'est pas le seul à avoir évoqué l'inconscient (cf Leibniz).
 Par ailleurs, vous devez savoir que la question que l'on vous pose renvoie à un débat entre Freud et Alain, et aussi entre Freud et Sartre.
 Alain proteste contre l'utilisation excessive de l'argument de l'inconscient (cherchez le texte, qui est très célèbre).
 Sartre aussi. Il parle de cela dans l'Etre et le néant, chapitre "La mauvaise foi".
 Il est absolument certain que l'idée d'inconscient n'exclut pas l'idée de liberté, Mais elle peut contribuer à relativiser la liberté, à la minimiser, à l'affaiblir. Pour Sartre, nous sommes
absolument libres et sans excuses.


Présentation

  • : Hansen- love over-blog
  • : Professeur de philosophie. Auteure de "Cours particulier de philosophie" (Belin), "Oublier le bien, nommer le mal" (Belin), "L'art de Aristote à Sonic youth" ( Collection "Les contemporaines" ) Simplement Humains(Editions de l'Aube, 2019)
  • Contact

Recherche