Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 13:50

Pour tous ceux d'entre vous  qui ont encore  la patience et la bonté de me suivre, envers et contre tout..

« La France n’est pas un Etat légal, mais un Etat de droit » Dominique Rousseau 

 

http://www.huffingtonpost.fr/dominique-rousseau/burkini-constitution-etat-de-droit_b_11811392.html?utm_hp_ref=france

 

Voilà je suis d’ accord avec cela.

Donc je suis à la fois choquée par la provocation que constitue le port d’un burkini à Nice

http://objectifterre.over-blog.org/2016/08/porter-un-burkini-sur-les-plages-est-une-provocation-degoutante-dit-elisabeth-badinter.html

 

http://hansenlove.over-blog.com/2016/08/un-vetement-est-un-element-de-langage.html

et farouchement opposée à l’idée d’une loi qui,  de toute façon serait censurée par le Conseil Constitutionnel (de même que j’étais opposée à la déchéance de nationalité : 

http://www.liberation.fr/debats/2016/02/07/l-extension-du-domaine-de-la-barbarie_1431706

)

La démocratie ne se définit pas comme étant le pouvoir de décider  de la part d'une majorité  (conduisant à la limite à stigmatiser  les minorités ou des opinions déviantes). C’est d’abord le respect du droit, qui est le même pour tous. La loi est l’acte de la volonté générale. C’est à cette condition qu’île peut prétendre au statut de loi (autrement dit: légitime) 

La démocratie en chantier  : https://www.youtube.com/watch?v=71pvIcO0FpE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Jonas 04/09/2016 09:43

Laurence,
La France est un Etat de droit, je suis d'accord avec vous. Cela suppose que tous ceux qui vivent sur son sol s'y conforme et le sachent. Ce qui n'est pas le cas de beaucoup.
Par ailleurs , tous les accoutrements dont se revêtent les femmes musulmanes est un geste de provocation et n'a rien de spontané. Elles suivent des directives et sont rémunérées comme la prise en charge des PV par des organismes Communautaires.
La France est un pays de droits et laïc. , or la laïcité n'existe dans un aucun pays musulman , même en Turquie. La laïcité est considérée comme athéisme et sanctionnée , et dans certains pays par la mort. Cela , il faut le savoir.
Même si tous les musulmans de France se convertissent au bouddhisme , l'islam reste l'islam dans les 57 pays que représentent cette religion. Ce sont les textes qu'il faut interpréter autrement , nous sommes au XXIe siècle
Voici un exemple qui illustre ce que j'avance.
Il y a actuellement une querelle violente entre les Oulémas de l'Arabie saoudite et l'Egypte et ceux des ex-pays soviétiques a majorité musulmane. Ces derniers lors d'un colloque à Grozny ( Tchétchénie) ont décidé que les djihadistes de l'Etat islamique sont des schismatiques et doivent être excommuniés .
Les Oulémas saoudiens crient au scandale et déclarent que de telles déclarations sont de nature à diviser les musulmans sunnites en partis et factions qui affaibliront l'islam.
En Egypte , l'université Al-Azhar , la plus haute autorité de l'islam sunnite refuse de considérer , les djihadistes de l'Etat islamique comme des non musulmans ou des mécréants. Certes dit l'université , ces djihadistes commettent des crimes que l'islam réprouve , mais ils n'ont pas renier leur FOI.
En France certains " idiots utiles" habitués des passages à la TV , viennent avec certains représentants du culte musulmans dire que ces "djihadistes criminels " ne représentent pas l'islam, pour certains, pour d'autres ce ne sont pas des musulmans , pour d'autres encore ce qu'ils font " ce n'est pas l'islam".
Mais avec cette querelle , sur laquelle la " bonne presse" fait silence , les oulémas d'al-Azhar et ceux d'Arabie saoudite viennent apporter un démenti cinglant a ces vendeurs de mensonges

Jonas 04/09/2016 08:37

Comment ne pas avoir de la patience , pour vous lire? Moi , je tire toujours profit de votre lecture. Même lorsqu'il arrive de ne pas être d'accord avec vous,
Merci à vous

Jean Pierre Foirry 02/09/2016 11:03

Je vous approuve complètement et vous remercie pour vos livres, articles et références si stimulants. Permettez-moi d’ajouter deux impressions et trois opinions qui se combinent pour aboutir à un point majeur : l’incapacité politique à traiter rationnellement et raisonnablement (Rawls) les problèmes et à coupler espoir et action.
1) l’islam et la sécurité vont permettre d’éviter ou de minorer les débats majeurs de campagne comme le chômage et les inégalités, l’école républicaine, le modèle social, la transition écologique….
2) on est mal parti avec une partie de la droite et de l’extrême droite qui instrumentalise le problème islamique et une partie de la gauche et des associations qui cultive le déni du réel en traitant par exemple non du burkini mais de la lutte contre le burkini (ou le voile, les piscines, les repas….) vue comme une « nouvelle offensive contre les musulmans » alors que « les femmes musulmanes ne peuvent déjà pas travailler dans les services de l’Etat » (je cite Christine Delphy).
3) la laïcité n’est certes pas directement concernée par le burkini sur la plage, mais, visant notamment à empêcher chaque croyance (religieuse, non religieuse) de dominer les autres, elle suppose, pour fonctionner, un minimum (kantien) d’adhésion, de discrétion de tolérance, de respect des autres croyances et d’esprit de réciprocité (changer de religion seulement dans un sens ? Se convertir pour épouser une femme de telle religion ? Ne plus critiquer telle croyance ? Ne pas serrer la main des non adeptes ?…).
4) la lutte contre les idéologies réactionnaires (islamistes ou autres) doit se faire de façon idéologique (Etat de droit) tant que les principes constitutionnels sont respectés (jusqu’à présent, en l’absence de guerre ou de situation d’urgence, au sein des principes, lorsqu’il y a conflit, c’est toujours la liberté qui a primé dans les avis du Conseil constitutionnel, sinon un arbitrage raisonnable entre principes) et il nous revient donc de re-construire et de promouvoir un projet enthousiasmant pour l’avenir, capable de contrer intellectuellement les projets réactionnaires.
5) deux enseignements de Marx hélas oubliés : a) les libertés peuvent être illusoires ou formelles et ne pas être tolérables si elles sont contraires à la dignité des personnes : un chômeur prêt à travailler pour une bouchée de pain, une femme pauvre prête à louer son ventre ou son sexe ou à vendre ses organes, un nain qui accepte contre rétribution d’être lancé en l’air, un esclave qui supplie son maître de le garder, une femme soumise qui accepte d’être battue ou ostracisée… b) une révolution ou un changement politique ou sociétal peuvent être obtenus grâce à une minorité agissante, bruyante, active et déterminée : la minorité radicale musulmane (salafiste ou djihadiste) est déjà en train de gagner le combat au sein de la communauté musulmane dans son entièreté, jouant sur tous les tableaux : violence, surveillance, pressions, prêches, financements occultes, exacerbation à leur profit du sentiment de victimisation (frustration sociale, exclusion économique, stigmatisation culturelle, malaise identitaire) de nombreux musulmans, financement par les fonds publics des associations religieuses plutôt que des associations laïques, appuis des médias où sont quasi-absents les femmes musulmanes opposées au voile ou qui disent non à l‘islamisme ou les ex-musulmans (prétendument coupables d’apostat).