Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 12:57

 

nietzsche.jpg

La  morale contre nature

« Toutes les passions ont une période où elles sont seulement néfastes, où elles rabaissent leur victime de tout le poids de la bêtise, - et plus tard, une autre, beaucoup plus tardive, où elles se marient à l'esprit, se  « spiritualisent ». Autrefois, à cause de la bêtise de la passion, on faisait la guerre à la passion elle-même: on jurait sa perte, - tous les monstres moraux anciens sont là-dessus d'accord: « il faut tuer les passions ». La fameuse maxime de ce genre se trouve dans le Nouveau Testament, dans  ceSermon sur la montagne où, soit dit entre parenthèses, l'élévation  de  la vue fait totalement défaut. C'est là qu'il est dit par exemple, avec application à la sexualité: « si ton œil entraîne ta chute, arrache-le [1] »; par bonheur aucun chrétien ne suit ce précepte. Anéantir les passions et les  désirs à seule fin de prévenir leur bêtise et les conséquences désagréables de leur bêtise, voilà qui ne nous paraît aujourd'hui qu'une forme aiguë bêtise. Nous n'admirons plus les dentistes qui arrachent les dents pour qu'elles cessent de faire mal... Reconnaissons d'ailleurs en toute justice que l'idée de « spiritualisation de la passion » ne pouvait absolument pas être conçue sur le terrain qui a donné naissance au christianisme. Car l'Église  primitive luttait, on le sait, contre les « intelligents » au bénéfice des « pauvres en esprit» : comment attendre d'elle une guerre intelligente contre la passion? - L'Église combat la passion par l'excision: sa pratique, son  « traitement », c'est le castratisme. Jamais elle ne demande: « comment spiritualiser, embellir, diviniser, un désir? » - de tout temps elle a insisté, dans sa discipline, sur l'extirpation (de la sensualité, de l'orgueil, de la passion  de dominer, de posséder et de se venger). Or attaquer les passions à la racine,   c'est attaquer,  la vie à la racine: la pratique de l'Église est hostile à la vie ».

Nietzsche, Crépuscule des Idoles (1888) traduction de É . Blondel, Éd. Hatier, 198:), p. il

l) Evangile selon Saint  Marc,9: 47. Littéralement: « est pour toi un obstacle qui te fait tomber> Nietzsche cite la traduction de Luther, qui transpose: « si ton œil te cause de la gêne », est erroné de traduire: " si ton œil te fait fauter ». [Note du traducecur.]

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires