Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 19:17

 

La-Marseillaise.jpg

 

Revu ce matin avec mes élèves La marseillaise de  Jean Renoir (1938).

 

 Trois révolutions et cinq républiques plus tard, les préoccupations des citoyens n'ont pas beaucoup changé -  si l'on en croit les scénaristes de Renoir ( Henri  Jeanson,  Marcel Pagnol etc..)

 "Un peuple, cela ne se manipule pas comme un mari"  "Ils mettent leurs intérêts de classe au dessus de ceux de leur pays. J'ai dit" (Louise Lecrerc, marchande de poissons).

"Nous demandons des mesures de rigueur contre la spéculation"   "Nous, citoyens de Marseille, avons droit à la sécurité" (citoyen Moisan)

 

 Et puis la conclusion:

 "Il y aura toujours des riches et des pauvres, ce ne sont pas tes copains qui y changeront quelque chose" (la mère de Jean-Joseph Pommier, qui, il est vrai, n'est pas très emballée par la révolution en cours,  qui lui prend son fils...)

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 12:18

A réécouter pendant une semaine:

"La littérature nous pourvoit en dons que nous n'avons pas" Mona Ozouf

 

"Vous généralisez la souffrance, et vous avez le communisme, vous particularisez la souffrance et vous avez la littérature" Philip Roth (J'ai épousé une communiste)

 

 

 Alain Finkielkraut en profite pour nous faire part de sa mauvaise humeur au double motif suivant:

 1) La suppression de l'épreuve de culture générale à sciencs-po Paris

2) Le fait que dans le classement des personnalités préférées des français, n'apparaît aucun écrivain, aucun poète, aucun homme de lettres (il n'a même pas parlé de philosophes!)

 

http://www.franceculture.fr/emission-repliques

 

 

 

 Inutile de vous dire que je partage cet étonnement: deux sportifs et un comédien, peoples préférés des français

(cela en dit long sur la corruption des mentalités  dans  la société du spectacle...)

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 13:58

Rousseau.jpg

 

Pour comprendre cette formule, il vous suffit d'écouter l'émission de France Culture consacrée ce matin aux Confessions de J.J. Rousseau

 

http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-il-est-ne-le-devin-rousseau-34-les-confessions-2012

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 18:25

Pere-Noel.jpg

 

 Je rentre le lundi 2 janvier...

 

 

 Allez au cinéma! (A dangerous  method, Drive,  Shame...) On en reparle à mon retour?

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 18:05

Ce matin, c'était poésie et philosophie, autour de "Monsieur Cogito"...

 

http://www.franceculture.fr/emission-repliques

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 21:25

Dangerous-method.jpg

 

 

"Là où naît  l'amour meurt le moi, ce sombre despote...." Muhyi -d-dîn ibn Arabi (cité par Freud...)

 

 Le film de Cronenberg est captivant ... les thèmes abordés sont  au coeur de nos préoccupations actuelles..
 L'être humain peut-il supporter la monogamie, et si oui, à quel prix? (pour Pierre Desproges, " le monogame est un polygame réprimé", c'est aussi l'avis de Otto Gross dans le film)

 Pourquoi les femmes "hystériques" ont-elles quasiment disparu? Pourquoi les névrosés guérissaient-ils à l'époque et plus maintenant?

 Mais surtout  comment comprendre cette proximité  entre  pulsion sexuelle et désir de mort, Eros et Thanatos, dont  Sabina Spielrein  cherche les clefs ?

 Dans l' union charnelle, selon Freud, chacun cherche l'abolition du moi... C'est ce qu'explique aussi Bataille dans l'Erotisme....

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 12:11

Un bon exemple nous était donné ce matin: on peut remercier les journalistes qui enquêtent sur les lourds secrets d'Areva.
 C'était ce matin sur France Culture

 Ou l'on voit que la curiosité est hautement recommandée, courageuse  et bénéfique! (c'est vrai en général du journalisme d'investigation)

 

Areva et le culte du secret

 

http://www.franceculture.fr/emission-le-secret-des-sources

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 13:59
Partager cet article
Repost0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 15:58
Partager cet article
Repost0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 11:49

romy-schneider-en-uniforme.jpg 

Romy Schneider dans "Jeuns filles en uniforme"

 

Ce thème est  traité  par  B. Constant, Tocqueville et H. Arendt.

 Lorsque je fais mon cours sur le sujet, en HK,  les élèves me demandent, perplexes :  "qu'est-ce que vous entendez par "formes"?
 Les formes ce sont les cadres (les régles, la discipline, les contraintes, les interdits) qui nous arrachent à notre sauvagerie originelle. Tous ne sont pas recevables, évidemment. Mais les auteurs cités valorisent les formes  républcaines, égalitaires, universalisables... Des formes purement .. formelles, en somme!

 

En voici deux exemples, dont un donné par Alain Finkielkraut ce matin:

 

 Le deuil.

 Lorsque nous étions enfants ( A.F. et moi, nous avons le même âge) lorsqu'il y avait un deuil dans un immeuble à Paris, l'on plaçait une sorte d'auvent noir sur la porte d 'immeuble. Tout se passant comme si tous les habitants de cet immeuble se joignaient au deuil de l'un des occupants. Par ailleurs, les personnes en deuil portaient un bandeau noir autour du bras... De telles pratiques sont inimaginables aujourd'hui... Désormais chacun doit faire son "travail du deuil " dans son coin, sans embarrasser les autres par des rituels culpabilisants....

 

 L'uniforme

Oui je sais c'est un thème "réac",  instrumentalisé aujourd'hui  par l' UMP (je ne crois pas, personnellement, que l'on puisse retourner à l'uniforme en  France).
 Et c'est dommage. L'uniforme est un symbole  magnifique d'égalité républicaine et d'abnégation respectueuse. Voyez les pays où il est encore pratiqué. Ces enfants qui nient par l'uniforme leur appartenance sociale le temps de l'école et qui manifestent ainsi qu'ils appartiennent à une communauté éducative, égalitaire, et non plus à leur classe d'origine.

 De plus,  l'uniforme éviterait ces concurrences   de "m'as-tu-vu", d'indécence et d'affichage de  marques qu'autorise la tenue vestimentaire dans les collèges aujourd'hui, et au lycée.
 J'ai été moi-même (enfant)  dans une école privée et j'ai porté un exquis  et  très strict uniforme bleu marine. J'ai gardé le souvenir ému d'un monde clos mais très doux, très harmonieux, encadré par des bonnes soeurs! . J'ai aussi enseigné   à l'Ecole de la Légion d'honneur. Même chose, mais en Hypokhâgne cette fois. Une telle  discipline ne contrevient absolument pas à la liberté de pensée, bien au contraire. J'ai gardé un très bon souvenir de cette année. Les jeunes filles, je le précise, venaient de tous les milieux...

 

 Bref, je suis entièrement d'accord avec ce que disaient les trois protagonistes ce matin. Il y a un lien étroit entre la "haine du formalisme" et l'individualisme consumériste qui est  sûrement  l'un des  poisons de nos démocraties...

 

http://www.franceculture.fr/emission-repliques-malaise-dans-la-civilisation-2011-11-19

 

http://www.hansen-love.com/article-la-democratie-et-la-haine-des-formes-57385727.html

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Hansen- love over-blog
  • : Professeur de philosophie. Auteure de "Cours particulier de philosophie" (Belin), "Oublier le bien, nommer le mal" (Belin), "L'art de Aristote à Sonic youth" ( Collection "Les contemporaines" ) Simplement Humains(Editions de l'Aube, 2019)
  • Contact

Recherche