Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2021 2 26 /01 /janvier /2021 10:57

pastedGraphic.png

OLE HANSEN-LØVE (1948-2020)

Éric Blondel

Presses Universitaires de France | « Revue philosophique de la France et de l'étranger »

2021/1 Tome 146 | pages 151 à 152

ISSN 0035-3833 ISBN 9782130828471

Article disponible en ligne à l'adresse : -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- https://www.cairn.info/revue-philosophique-2021-1-page-151.htm --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distribution électronique Cairn.info pour Presses Universitaires de France. © Presses Universitaires de France. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

pastedGraphic_1.png

 

 

OLE HANSEN-LØVE (1948-2020)

Né à Vienne (Autriche) d’un père danois et d’une mère française, Ole a fait ses études au lycée français de sa ville natale et a toujours gardé envers elle et envers l’Autriche une vive nostalgie mêlée de sévère lucidité critique, à la façon de Robert Musil, Thomas Bernhard ou Joseph Roth, qu’il révérait. Héritier de deux cultures, il en possédait une connaissance approfondie et en maîtrisait les langues à la perfection. Il quitte Vienne seul pour Paris à l’âge de dix-huit ans pour entrer en khâgne au lycée Henri-IV (1966-1968). Après la mort de son père en novembre 1969, il se fixe à Paris.

À René Grasset, son professeur de philosophie à Vienne, à qui il devait sans doute sa vocation, il est resté attaché toute sa vie, comme à André Khodoss, son professeur de philosophie en khâgne, dont il hérite une fidélité sans faille au legs des grands classiques. Son mémoire de maîtrise sur Humboldt, dirigé par Yvon Belaval, est publié chez Vrin en 1972. Agrégé de philosophie en 1976, il sera successivement professeur aux lycées de Châlons-sur-Marne (1976-1978) et de Melun (1978-1988), professeur de khâgne au lycée de Sèvres (1995-2010) et en même temps maître de conférences à l’IEP de Paris (1995-2000) et, une année ou deux, chargé de cours à l’UFR de philosophie de Paris-I.

Parallèlement à son activité de professeur rigoureux et critique (au sens kantien), se réclamant tout spécialement de Jacques Muglioni, Ole a consacré toute sa vie à de très nombreux travaux de traduction, surtout d’ouvrages de philo- sophie, pour lesquels sa double formation et son goût parfois puriste pour la maî- trise et la correction de la langue le désignaient par excellence. Ces traductions, souvent accompagnées de commentaires et de présentations philosophiques, ont été faites seul ou en collaboration. On n’en peut ici mentionner qu’une partie. C’est à l’occasion de la création d’un séminaire de traduction du Collège de philo- sophie fondé en 1974 que j’ai fait la connaissance d’Ole, avec lequel des travaux de traduction et une longue et profonde amitié m’ont lié jusqu’à sa mort.

Principaux ouvrages traduits (par ordre alphabétique des auteurs)

Adorno, Trois études sur Hegel, trad. en coll., Payot, 1979.
Cassirer, Philosophie des formes symboliques I, trad. avec Jean Lacoste,

Minuit, 1972.
Freud, Propos d’actualité sur la guerre et sur la mort, trad., avec Éric Blondel

et Théo Leydenbach, GF-Flammarion, 2017.
Heine, L’École romantique, trad. avec Théo Leydenbach et Pierre Pénisson,

Cerf, 1997.
Revue philosophique, no 1/2021, p. 151 à p. 152

© Presses Universitaires de France | Téléchargé le 26/01/2021 sur www.cairn.info (IP: 86.252.17.49)

© Presses Universitaires de France | Téléchargé le 26/01/2021 sur www.cairn.info (IP: 86.252.17.49)

152 Notices nécrologiques

Kant, Analytique du beau, trad. et analyse, Hatier, 1983, rééd. 2012.
–, Fondement pour la métaphysique des mœurs, trad. et analyse, Hatier, 2000. –, Vers la paix perpétuelle, trad., avec Éric Blondel, Jean Greisch et Théo Leydenbach, Hatier, 2001.
–, Critique de la raison pure, préface de la seconde édition, 1787, trad. et

analyse, Hatier, 2002.
–, Conjectures sur le commencement de l’histoire humaine, trad., Hatier, 2008. Lichtenberg, Consolations à l’usage des malheureux qui sont nés un 29 février,

trad. avec Pierre Pénisson et Théo Leydenbach, Corti, 1990.
Nietzsche, Généalogie de la morale, trad., avec Éric Blondel, Théo Leydenbach,

Pierre Pénisson, GF-Flammarion, 1996.
–, Aurore, trad., avec Éric Blondel et Théo Leydenbach, GF-Flammarion, 2012. –, Humain, trop humain II (Opinions et sentences mêlées, Le Voyageur et son

ombre), trad., avec Éric Blondel et Théo Leydenbach, GF-Flammarion, 2019. –, Paul Rée, Lou von Salomé, Correspondance, trad. avec Jean Lacoste, Puf, 1979,

rééd. sous le titre Notre Trinité, Correspondance, Les Belles Lettres, 2017. Schivelbusch, Histoire des stimulants, trad. avec Éric Blondel, Théo Leyden-

bach et Pierre Pénisson, Le Promeneur, 1991.

Kantien convaincu, Ole était un homme de rigueur et de droiture, un grand seigneur que caractérisait à merveille la formule « kaiserlich und königlich » (k.u.k., sigle de l’armée autrichienne de François-Joseph dans laquelle son grand-père danois avait servi comme officier étranger). Mais c’était aussi un ironiste souriant et bienveillant, doublé d’un bon vivant, solide buveur et amateur de gastronomie festive. Ces traits de caractère se retrouvaient dans son travail de traducteur, dans lequel le souci rigoureux, voire maniaque, du concept, du mot ou de l’expression justes, à l’affût de toutes les facilités, clichés et expressions familières ou toutes faites, s’alliait à une imagination inventive de belle humeur.

C’est avec un chagrin d’autant plus vif que Théo Leydenbach et moi, qui travaillions avec lui depuis des décennies, avons dû constater vers 2010 les premiers symptômes de sa maladie, le syndrome de Benson, « atrophie corti- cale postérieure » qui, inexorablement, l’a privé peu à peu de certaines facul- tés : difficultés de plus en plus sévères, puis impossibilité totale de lire et écrire, de s’orienter dans l’espace et dans le temps, et par suite dépendance accrue pour les gestes les plus ordinaires du quotidien. Nous avons, pour les dernières traductions, suppléé autant que possible à ses défaillances crois- santes, qui l’irritaient comme des atteintes à sa dignité, par exemple en lisant à voix haute d’abord le texte allemand, phrase par phrase, puis la traduction française proposée, pour qu’il fasse ses remarques et corrections à mesure. Il avait pris sa retraite anticipée en 2010, et continuait à travailler avec nous mais, dans les trois dernières années, sa dépendance était telle qu’il ne pouvait plus vivre seul, malgré sa volonté farouche et stoïque de résister, à l’image de Kant très âgé qui attendait, debout, que le médecin venu le voir l’autorise à s’asseoir. Il a donc été hospitalisé, puis placé en EHPAD. Mais la dépendance et l’égarement s’aggravaient, et le comble de la détresse pour lui a été l’isole- ment affectif de ses proches et amis du fait du confinement en mars 2020. On ne saurait dire si c’est le chagrin de la solitude, le désespoir total de l’isolement causé par la maladie ou le coronavirus qui l’ont achevé, trois jours après l’anni- versaire de ses soixante-douze ans.

C’était un grand monsieur et un grand ami.

Revue philosophique, no 1/2021, p. 151 à p. 152

Éric BLONDEL eric.blondel3@sfr.fr

 

PDS: Nous espérons toujours inviter ceux qui le souhaitent à une soirée du souvenir au printemps.

© Presses Universitaires de France | Téléchargé le 26/01/2021 sur www.cairn.info (IP: 86.252.17.49)

© Presses Universitaires de France | Téléchargé le 26/01/2021 sur www.cairn.info (IP: 86.252.17.49)

OLE HANSEN-LØVE (1948-2020)
Partager cet article
Repost0

commentaires