Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 20:17

C'est une véritable calamité le journalisme en France... je me demande pourquoi tant de lycéens rêvent d'exercer cete profession...

 

http://www.huffingtonpost.fr/julie-neveux/sont-ils-si-nuls-ces-redacteurs-en-chef_b_1868971.html?utm_hp_ref=france

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans actualité politique
commenter cet article

commentaires

Max 12/09/2012 14:20


J'ai vu ça, j'étais assez choqué. Après avoir titré pendant des semaines sur l'affaire DSK, l'Express, le nouvel Obs et Le Point, s'en prennent à Hollande (dont certains ont pourtant fait la
cmpagne), dans le but de vendre du papier avec des mots parfois excessifs. 


S'il est du rôle d'un journal d'apporter la critique au pouvoir, je ne crois pas que celle-ci soit juste et constructive ! L'exemple même de titres racolleurs, sans fond.

thomas 11/09/2012 08:12


Tout à fait d'accord. Entreprise d'abêtissement, de désinformation, de destruction de la société. Il serait urgent de créer un contre-pouvoir. (commission de critiques sur les infos)


Par exemple, une interview d'un politique par un journaliste, cela ressemble à l'interview d'un prélat pontifical par un autre prélat pontifical, les questions portant sur des commentaires faits
par des prélats amis de l'interviewer.


Les médias montent en neige un détail, une broutille, puis ils commentent les commentaires des autres médias sur ce détail, comme si ces commentaires étaient l'événement, puis ils posent des
questions au politique au sujet de l'émoi des médias à propos de ce détail.


Il y a la télé-réalité qui s'étend (maintenant on a l'école réalité) : oh, je me vois dedans ! doit pouvoir penser le téléspectateur ou l'écolier.


Mais il y a aussi les interviews-réalité. Le journaliste doit pouvoir dire : oh je me vois dedans ! Le spectateur, lui, a l'impression d'être de trop dans cette partie de "copain-copain". Sauf
qu'on lui vole son droit à l'information.


Fermez le poste.

Anthony LC 10/09/2012 21:40


J'étudie Le je-ne-sais-quoi et le
presque-rien de votre maître. Cela rejoint la question de l'innommable et surtout des capacités de notre hémispère cérébral droit.


http://www.etudes-litteraires.com/forum/topic23271-jankelevitch-le-jenesaisquoi-et-le-presque-rien.html


http://www.musicologie.org/theses/jankelevitch_01.htm

laurence hansen-love 11/09/2012 21:12


merci Anthony!


Anthony LC 10/09/2012 21:32


... Le commentaire vous déplaira certainement. Mais ce cher Julien Dray s'est permis de rapporter que la presse avait rapporter des faits déformés à la suite de son anniversaire et qu'en quelque
sorte le procès était entendu (sur 200 personnes présentes beaucoup ne reconnaissait pas ce qui s'était passé dans le traitement donné par la presse). Sans doute est-ce de la connivence entre
Dray et ses amis.

Anthony LC 10/09/2012 21:27


La fonction du tribun de presse (l'éditorialiste est remise en cause par internet). La presse vit simplement une crise, mais devrait continuer en province ou elle est consensuelle (La PQR est
apparue avec la ligne de démarcation qnaund la presse parisienne ne pouvait parvenir en zone "libre").