Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 09:29

 Oui? non? 

 La UNE de Charlie est-elle une nouvelle provocation? 

 

 Peut-être, cependant on ne peut pas demander à l'équipe de Charlie d'abjurer... 

 Se moquer des religions, est-ce offenser les croyants? 

Du point de vue des croyants Une-charlie-copie-1.pngoui, pas du point de vue des athées... 

 On est donc loin d'en avoir fini avec ce débat...

Dans une société laïque, il est permis de se moquer d'une idéologie , donc des religions, mais pas d'insulter les idnidvidus ni les groupes d'individus (cf mon texte sur le blasphème)

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans actualité politique
commenter cet article

commentaires

cordroc'h jf 13/01/2015 14:23


Je pense que pour comprendre la position des croyants ,il faut se mettre dans la peau d'un croyant afin de pouvoir se poser la question ; Pourquoi suis je croyant ?


Qu"est-ce donc qui amène une personne à adopter une religion ? Qu'attend elle de cette religion ?


A l'origine étaient les croyances faisant partie des cultures premières qui apparaissaient selon les environnements , les modes de vie, les évènements et phénomènes naturels auxquels étaient
confrontés les individus et qu'ils ne comprenaient pas toujours . Les croyances avaient alors pour fonction de rassurer en fournissant des explications et des rituels permettant aux individus de
se situer dans l'immensité de l'univers .


Avec ces croyances l'Homme parvenait à conserver des liens fondamentaux avec la nature . Malheureusement , au fil de son évolution ,et plus particulièrement avec la découverte du feu , puis
l'invention des outils et des armes permettant de chasser ,et enfin avec l'agriculture et l'élevage , l'Homme à rompu ces liens fondamentaux avec la nature . Avec cette séparation et cette
indépendance toujours plus grande , ce pouvoir qu'il pouvait exercer sur la nature , l'Homme est devenu addict au sentiment de puissance qui en résultait et en a voulu encore plus . Il s'est mis
en tête de se substituer à la nature , à sa puissance créatrice ,et pour cela il a inventé les religions .


A la faveur d'un monde en pleine mutation , d'une humanité qui était en période de transition entre la perte de ses liens fondamentaux avec la nature et l'adoption d'un mode de vie artificiel
issu de sa volonté de domination de cette nature ,à la faveur donc d'hommes etde femmes ne sachant plus trop ou se situer , vivant donc dans l'angoisse de l'inconnu ,dans l'insécurité perpétuelle
,dans l'ignorance etc ...les religions se sont facilement imposées .


A l'origine des religions il y a la peur de l'inconnu ,de la mort parcequ'il y a manque de liens fondamentaux avec la nature , avec sa véritable origine . Et du fait de ce manque ,il y a
incapacité à vivre pleinement son existence en prenant la vie comme elle se présente à l'instant présent . La peur amène les individus à anticiper ce qui pourrait arriver et qui risquerait de
faire perdre ce à quoi l'on se raccroche .


Un croyant se raccroche donc à sa religion comme à une branche au dessus d'un précipice . Mais ne nous leurrons pas , beaucoup se disant non_croyants se raccrochent à autre chose qu'une religion
, car ils souffrent du même manque .


Une personne ayant pu conserver ses liens fondamenatux avec la nature est un animal au même titre que tout autre animal . Il est seulement plus intelligent et comprend donc plus de choses , en
dehors de cela , il a les mêmes besoins qu'il doit impérativement satisfaire pour vivre . Seule compte pour cette personne la réalité telle qu'elle se présente à l'instant à ses différents sens
,car seule la perception de cette réalité ,telle que ses sens lui permet de la percevoir, peut lui permettre de satisfaire efficacemment ses besoins . L'anticipation , la préconception ,
l'imagination de ce pourrait être le déconnecte de la réalité présente qu'il perçoit alors en fonction de ses désirs , et non plus en fonction de ses besoins .


Un croyant vit en fonction de ses désirs en laissant ses besoins de côté .Il ne peut plus admettre la réalité telle qu'elle est ,cela serait trop dangereux pour lui car il se retrouverait au
dessus du précipice sans branche à laquelle se raccrocher .Le problème des religions est qu"elles compensent un manque , une frustration existentielle ,tout en les entrtenant, et tout cela
inconsciemment chez le croyant ,qui ignore ce qu'est de vivre pleinement l'instant présent, permettant de se passer des religions .


 


La solution au problème qui se pose à l'Homme : Renouer des liens fondamentaux avec la nature et cela passe par la remise en question totale de la civilisation patriarcale , la reconnaissance
donc du rôle primordiale de la Femme dans la constitution de ces liens . Autant dire que la tâche est immense et dépasse les seules capacités humaines . Il faudrait le surhomme de Nietzsche .