Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 13:43

    porc-boeuf.jpg

 

 

Et ne pas manger halal?

Admettons que vous mangiez du porc sans le savoir?

http://lci.tf1.fr/economie/consommation/royaume-uni-des-traces-de-porc-dans-les-boulettes-de-boeuf-7820666.html

 

 

Que vous ne mangiez pas halal, mais contre votre gré?
 Dieu vous en tiendra-t-il rigueur?
 Je ne suis pas une experte en morale religieuse mais il me semnble que non..
 Si seule l'intention compte, une brèche est ouverte..

 

Une religion dans les limites de la simple raison ne serait plus à exclure...

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

thomas 18/02/2013 19:40


"La conscience et les intentions sont importantes" ça compte donc . "la religion n'est pas un dogme à appliquer de façon bête et méchante" même les athées ne le prétendent pas. Mais si vous
tenez à préciser " mais implique aussi une réflexion" quel genre ? " ce que bon nombre de personnes ignorent. Une action n'est valable que par son intention est-il même dit. " si c'est dit,
c'est dit, pas besoin de réfléchir.

Ewa 17/02/2013 18:53


Oui, vous avez raison. En fait, je ne mange pas de viande (pas seulement de porc) depuis un an et des poussières. Avant, j’étais semi-végétarienne, j‘ai mangé de la viande très rarement,
occasionnellement, chez les amis, au restaurant, pour ne pas « faire d’histoires ».


Soupe de légumes bio… Oui, mais pourquoi ne pas varier un peu et goûter des excellents « ragoûts » de légumes, légumineuses et céréales. Et puis il y a des fromages, des yaourts, des œufs, des
fruits, des noix, le pain et… le chocolat. Bref, il y a quand même largement de quoi faire.


P.S. Une petite correction concernant mon message précèdent : « Moi non plus », bien évidement. 

Ewa 17/02/2013 15:03


Dans un cadre associatif, je rencontre les femmes de confession musulmane. Selon leurs pratiques religieuses, manger du porc sans le savoir n’est pas un péché (ce qui confirmerait la remarque de
Laurence Hansen-Love). Si on leur propose quelque chose à manger, elles se contentent de poser une simple question : il y a du halouf dedans? en faisant confiance à la bonne foi de
l’autre, même si l’autre n’est pas musulman(-e). En tout cas, elles me font confiance, et ne devraient peut-être pas. :~)


 


Au delà des raisons sanitaires souvent évoquées, j’ai également entendu une explication amusante (amusante pour moi, mais extrêmement sérieuse pour la personne qui me l’avait donnée) concernant
cet interdit : manger du porc nous dépossède petit à petit de notre… jalousie qui est considérée comme une qualité dans la vie de couple.


 


Moi aussi, je ne mange pas de porc en sachant parfaitement pourquoi. Mais mes raisons d’une athée «radicale» et d’une végétarienne «cool» sont ridiculement miséricordieuses : je ne veux pas
participer aux massacres et tortures infligés à des êtres sensibles, alors que je peux parfaitement vivre sans. 


Ah! ces mécréants, aucune morale! ;~)


 

laurence hansen-love 17/02/2013 15:26



oui, Ewa, mais du coup il ne faut manager aucune viande, et pas de poissons non plus nourri de farines animales.. je m'y efforce, pour ma part, je me suis mise aux soupes de légumes bio..



Safaa 17/02/2013 11:45


Attention ! Bien sûr qu'il y a une explication rationnelle au fait de ne pas manger de porc, vous ne la connaissez pas, c'est tout ! :)  http://www.youtube.com/watch?v=M9JnqQmfltk A regarder en entier. (Et ça aussi http://www.youtube.com/watch?v=M9JnqQmfltk )


La conscience et les intentions sont importantes, la religion n'est pas un dogme à appliquer de façon bête et méchante, mais implique aussi une réflexion, ce que bon nombre de personnes ignorent.
Une action n'est valable que par son intention est-il même dit.


Prennons l'exemple du don. L'action de donner en soi est une chose, mais si l'intention est donner pour le regard des autres ou donner pour aider la personne, par acte de générosité et non pas de
vantardise, l'acte est pris en compte de façon différente. Il ne faut pas croire que la religion ne prend pas en compte les états d'âme. Une petite phrase citée dans la Bible et aussi connue
comme hadith (sorte de proverbe) est :"Donne de façon à ce que ta main gauche ne sache pas ce que ta main droite a donné" 


Non, un viol reste un viol, ce n'est pas un adultère  ! Et manger du porc malgré vous ne vous sera pas reproché dans le sens où vous ne le saviez pas. La religion n'est pas uniquement un
ensemble rigoriste de règles dans lesquelles la culpabilisation est le maitre mot, c'est bien plus que ça.


Voilà, j'espère que cela vous aidera. Je m'intéresse beaucoup au fait religieux et ai effectué des recherches pour approfondir mes connaissances(surtout sur la religion chrétienne et musulmane)


Evidememnt, vous trouverez toujours des olibrius pour vous montrez que les cotés coercitifs de la religion, mais il faut parler à d'autres personnes, et réfléchir en se dégageant de ses
préconçus.


Espérant que cela vous permette de répondre à vos questions :)

pays des bonos 17/02/2013 06:55


La lecture est trop ancienne pour que mes souvenirs soient fiables Mais j'avais apprécié la lettre de Descartes à la reine Elisabeth, où, il me semble, il expliquait qu'il valait mieux avoir fait
les choses en pensant bien les faire, quitte à s'apercevoir que leurs conséquences étaient mauvaises,plutôt que d'avoir fait les choses dans un mauvais état d'esprit, et constater
ensuite que leurs conséquences étaient positives.


J'ai l'impression qu'il vaut mieux manger du porc sans le savoir, plutôt que d'en manger, sans l'avouer (quitte à ce qu'en fait, ce soit du cheval...)

laurence hansen-love 17/02/2013 13:48



oui, cela annonce l'opposition entre éthique de conviction et éthique de responsabilité...