Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 19:13

le-chat-philosophe.jpg

 "Le cheval dit: je suis un optimiste qu'on aime fréquenter

La chèvre dit: je suis plutôt artiste et j'aime la beauté

Le singe dit : je suis plein de détermination et de courage

Le coq dit: je suis honnête et sûr de moi, mais laissez-moi tranquille!

Quant au chat, il ronronne.

 

 Celui qui ne cherche ni à tromper, ni à mentir, ni à être malhonnête envers ses semblables, mais qui les connaît au premier regard est un homme sage"

Confucius

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Ewa 02/01/2013 23:38


Le chat ne fait pas que ronronner… :~)


http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&NR=1&v=OAX7af8CZwQ

cordroch jf 31/12/2012 10:36


Le fait d'être honnète avec soi-même , donc avec les autres , de ne pas chercher à vouloir se faire passer pour quelqu'un d'autre , de jouer un personnage , a pour premier effet de simplifier
énormément son existence , en n'ayant pas à être constamment sur ses gardes, afin de ne pas être pris en flagrant délit de falsification de la réalité , en ne considérant pas certains autres
comme potentiellement dangereux pour son image ,  ses certitudes , ses croyances , ses idéaux , ses illusions  etc ... Tricher entraîne inéluctablement le nécessité de surenchérir
constamment dans le mensonge , c'est sans fin , stressant , épuisant , cela vous ronge comme un cancer . Et surtout cela empêche une perception claire de la réalité,  que l'on est obligé de
déformer afin de la faire correspondre à ce que l'on veut que l'on pense de soi .C'est à cela qu'est utilisé l'imagination humaine depuis des milliers d'années , ainsi que le langage , alors que
leur véritable fonction est l'adaptation de l'homme à la réalité , et non l'inverse .


Ne pas chercher à tromper laisse donc une grande disponibilité des sens  à la perception de la réalité telle qu'elle est à l'instant présent , permettant une interprétation relativement
claire de celle-ci . C'est ce que dit Confucius qui devait peut-être penser également,  que l'imagination et la préconception  trop systématiquement utilisées, finissent par séparer
l'homme de la nature .


L'homme séparé de la nature cherche ailleurs qu'en lui-même les causes et les explications de son mal-être , qu'il n'hésite pas à inventer par peur d'avoir a affronter sa vérité de petit enfant
perdu et se sentant abandonné par sa mère .C'est le grand mensonge de l'homme que de vouloir jouer à celui qui n'a pas peur en montrant ses muscles , en s'inventant des histoires dont il est le
héros . Pauvre "petit homme" , comme disait Reich , dissident de Freud .