Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 11:03

JOHN STUART MILL

Une  liberté illimitée ?

Certaines opinions sont peut-être  fausses, dangereuses, immorales ou impies. Le rejet de telles opinions par les autorités publiques, cependant, peut être plus dévastateur encore que leur tolérance. C’est ce que l’Histoire, dans ses pages les plus sanglantes, nous a enseigné.  

 

 

« […] Permettez-moi d’observer que ce n’est pas le fait de se sentir certain d’une doctrine (quelle qu’elle soit) qui constitue à mes yeux une présomption d’infaillibilité. C’est le fait de vouloir décider cette question pour les autres, sans leur permettre d’entendre ce qu’on peut dire de l’autre côté . Et je ne dénonce et ne réprouve pas moins cette prétention quand elle se manifeste en faveur de mes convictions les plus profondes. Aussi positive que puisse être la persuasion de quelqu’un, concernant non seulement la fausseté, mais également les conséquences pernicieuses - et non seulement les pernicieuses conséquences, mais (pour utiliser des expressions que je condamne absolument) l’immoralité et l’impiété d’une opinion -, on prétend pourtant à l’infaillibilité si, par suite de ce jugement privé, même soutenu par le jugement public de son pays et de ses contemporains, on empêche cette opinion de plaider pour sa défense. Et loin que cette prétention soit moins répréhensible ou moins dangereuse parce que l’opinion est appelée immorale et impie, c’est là, de tous les cas, celui où elle est le plus fatale. Voilà justement les occasions dans lesquelles les hommes d’une génération commettent ces terribles fautes qui figent de stupeur et d’horreur la postérité. C’est là qu’on trouve ces exemples historiques mémorables où le bras de la justice a été utilisé pour décimer les meilleurs hommes et les meilleures doctrines ; et cela avec un succès déplorable quant aux  hommes, même si certaines doctrines ont survécu, pour être invoquées (comme par dérision) en la défense d’une conduite semblable envers ceux qui divergeaient de ces doctrines ou de leur interprétation couramment admise ».

 

 

 

De la liberté  (1859) Traduction Gilbert Boss


Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires