Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 18:10

  Tuer  un homme ce n'est pas défendre une doctrine, c'est tuer un homme

 "Cabu, Charb  maintenaient  cette tradition du rire grotesque, gaulois, rabelaisien, carnavalesque, qui est l'un des traits les plus profonds de l'identité française. l'autre face inséparable de la distinction.  Que vaudrait celle-ci, l'art de la cour, la  préciosité, sans la grossièreté des arrière-cours et les cabinets ? Que serait Marie-Antoinette sont les poissardes ?

 Il faut un peu d'intelligence pour comprendre que la caricature n'est pas foncièrement méchante et qu'elle suppose de la connivence avec ce qu'elle moque, et la connivence ne va pas sans la tolérance. C'est ce que Baudelaire avait compris lorsqu'il décrivait la plus grande époque de la caricature française, celle de Philipon, Daumier, Gavarni. Baudelaire savait que ces immenses dessinateurs gardaient de la tendresse et même de la complaisance pour ce qu'ils ralliaient, comme Cabu  savait qu'il y avait du Beauf en lui"

 Le Monde des  livres, je ne trouve pas encore le lien.


Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans actualité politique
commenter cet article

commentaires