Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 15:17

inconsciient-evil-dead.jpgBergson compare la pensée à une scène, ou  bien encore à une maison, mais qui comporterait plusieurs niveaux. Il est possible que tous nos souvenirs soient confinés dans les soubassements de notre âme. Mais pour accéder aux étages supérieurs, certains vont tenter de forcer les portes de la conscience.

"Derrière les souvenirs qui viennent se poser ainsi sur notre occupation présente et se révéler au moyen d’elle, il y en a d’autres, des milliers et des milliers d’autres, en bas, au-dessous de la scène illuminée par la conscience. Oui, je crois que notre vie passée est là, conservée jusque dans ses moindres détails, et que nous n’oublions rien, et que tout ce que nous avons perçu, pensé, voulu depuis le premier éveil de notre conscience, persiste indéfiniment. Mais les souvenirs que ma mémoire conserve ainsi dans ses plus obscures profondeurs y sont à l’état de fantômes invisibles. Ils aspirent peut-être à la lumière. Ils n’essaient pourtant pas d’y remonter ; ils savent que c’est impossible, et que moi, être vivant et agissant, j’ai autre chose à faire que de m’occuper d’eux.  Mais supposez qu’à un moment donné je me désintéresse de la situation présente, de l’action pressante. Supposez, en d’autres termes, que je m’endorme. Alors ces souvenirs immobiles, sentant que je viens d’écarter l’obstacle, de soulever la trappe qui les maintenait dans le sous-sol de la conscience, se mettent en mouvement. Ils se lèvent, ils s’agitent, ils exécutent, dans la nuit de l’inconscient, une immense danse macabre. Et, tous ensemble, ils courent à la porte qui vient de s’entrouvrir".

Henri Bergson, «L’énergie spirituelle», in Essais et Conférences, Éd. Alcan, 1919, pp. 95-96.

5 Freud

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Philosophie terminales
commenter cet article

commentaires

j f cordroc'h 01/11/2012 08:20


Je ne suis pas persuadé que toute notre vie passée ,jusqu'à ses moindres détails ,comme le précise Bergson , soit gravée dans notre mémoire . Je pense que pour qu'un évènement auquel nous avons
assisté , ou participé de manière active , qu'un acte que nous avons subit ou commis ,etc ...doivent avoir possédé une charge émotionnelle suffisante , au dessous de laquelle ils sont oubliés .


D'autre part , je pense que le fait de réagir à un évènement à forte charge émotionnelle par une action efficace ,diminue de manière significative cette charge et lui enlève en partie son pouvoir
de parasitage et de nuisance ,en l'empêchant d'alimenter l'inconscient .Ce n'est donc que lorsqu'il y a incapacité de réaction à un fait ,acte , évènement etc ...à forte charge émotionnelle ,
qu'il y a développement de l'inconscient , lorsque l'individu subit et est impuissant face à la réalité . Ce qui fut le cas des premiers pas de l'humanité dans un monde pleins de dangers , dominé
par des puissances et des forces contre lesquelles nos ancêtres étaient grandement démunis . Si aujourd'hui il connait ces puissances et forces , il reste néanmoins impuissant face à elles du
fait de s'être mis lui-même en position de fragilité ,en créant un monde artificiel totalement dépendant du bon fonctionnement d'une technologie se retrouvant exposée à des dangers auxquels
l'homme n'avait pas pensé .Le fameux retour de manivelle .


Et je ne parle pas des traumatismes , petits et grands ,que subissent les enfants de la part d'adultes sous l'emprise de leur inconscient .