Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 17:28

On m'a signalé cet artcile dans The new Yorker (septembre 2011) à propos du philosophe Derek¨Parfit.
 Comment être bon ?
 Le sujet de son livre, en fait , est plutôt: "qu'est-ce qui est bon?" et sa thèse est qu'il est possible d'établir ce qui est (mauvais  ou) bon objectivement, ce qui est juste, ce que l'on doit faire.... Autrement dit: il existe des réponses vraies aux questions morales, tout comme en maths...

 Il existe une "vérité morale objective".

 Le livre qui n'est pas encore traduit  s'appelle: "On what matters". Il  tente d'établir une synthèse entre les théories kantiennes, conséquentialistes et contractualistes,  de la morale.

 

Sa thèse est la suivante:

 "An act is wrong just when such acts disallowed by some principle that is opimific, uniquely universally willable, and not raisonably rejectable"

 Que je peux difficilement  traduire ( "un acte est mauvais quand il relève du type d'actes qui sont inacceptable au nom de quelque principe   "optimisant", également  désirable universellement, et non récusable de manière raisonnable")..

 Cela paraît un peu simple, comme cela, mais le livre comporte 1300 pages, dont une grande part consacrée aux réponses aux objections.

 

 Je lis aussi  que selon lui, on ne peut adhérer à l'utilitarisme car cette doctrine ("est bon ce qui aboutit au meilleur résultat pour  tous, ou pour le plus grand nombre")  ne prend pas en compte le problème des générations futures. Idée qui me tient à coeur.
 Donc on en reparle dès que le livre sera disponible..

 Merci à Willy Abecassis (vous ne manquerez pas de me signaler la sortie du livre?) pour son message et pour sa traduction plus civilisée que la mienne!

 

 

Chère Mme Hansen-Love, je tombe sur votre...
Willy Abécassis 4 août 01:02
Chère Mme Hansen-Love, je tombe sur votre brève sur Parfit, sur votre blog.
Je vous en remercie, cet auteur me tient à cœur. Je pense que
Reasons & Persons est sans doute le meilleur livre sur l'éthique qui ait été écrit depuis Sidgwick. Certains seraient surpris de découvrir que la philosophie d'inspiration analytique est capable de produire des conclusions si originales, si troublantes, et disons, si existentielles.
J'espère qu'il finira par être traduit...

Je me permet de vous proposer ma traduction personnelle, que je pense précise, pour la phrase que vous citez, qui fait référence à ce que Parfit nomme la "Triple Théorie" :

"Un acte est mauvais si et seulement si il est proscrit par un principe optimifique* dont chacun peut vouloir l'adoption universelle, et que personne ne peut raisonnablement rejeter."

* : jargon de parfit, un principe est "optimific" si, adopté par tous, il produirait impartialement le meilleur résultat.



Bien cordialement,

W.A.

Afficher la conversation sur Facebook · Pour envoyer un message à Willy Abécassis, répondez à ce message électronique.

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires