Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 18:24

Ceci n'est pas un corrigé. juste quelques idées:

 

Que gagne-t-on en travaillant ? 

Ici il s’agit de trouver autre chose( comme réponse) que « l’argent ». Il faut trouver trois réponses. Et une progression dialectique

 

1)      Réponse de bon sens : l’individu gagne une position sociale

Autrement dit un statut,  de l’argent et tout ce qui va avec : une existence décente, une position, une utilité sociale, une intégration dans un milieu ou une entreprise, une reconnaissance …

 On pourra tout de même se demander si le profit du travail  est bien échu  au travailleur. Qui gagne quand je travaille ?
 C’est le « on » qui pose problème ici.

2)      Le « on » peut désigner  l’humanité.
 Travailler, c’est se rendre maître et possesseur  de la  nature (Descartes). Mais qui travaille ? et pour le bénéfice de qui ?

 L’humanité s’accomplit nécessairement dans le travail, par le travail : mais c’est l’esclave qui, selon Hegel "gagne" la reconnaissance dans l’oeuvre de la culture.

(Ici on peut évoquer la distinction travail (dur labeur du matin au soir) et « œuvre ». Pour Arendt  seul l’ « œuvrer » (qui vise quelque chose qui dure, qui ne relève pas de la seule routine) procure un indéniable bénéfice à celui qui travaille)

 

3)      On (chacun)  travaille pour parvenir à l’estime de soi  (thèse de Kant)

On se demandera alors   si même le travail le plus humble peut nous aider à parvenir à l’estime de soi.

 Et on posera aussi le problème de la corrélation entre la reconnaissance sociale et l’estime de soi. Un travail bénévole, ou un travail créatif mais non rémunéré (poésie, jardinage) permet-il d’obtenir cette reconnaissance de soi ? Le sentiment d’être utile aux autres est-il indépendant de cette reconnaissance ?

 Conclusion

 On gagne, dans l’idéal,  la reconnaissance sociale et l’argent qui la concrétise. Mais on peut aussi gagner l’estime de soi. Avec peu,  ou pas du  d’argent. Mais pas sans aucune reconnaissance!

 Quand on a la chance de faire un travail qui correspond à notre attente,  à nos talents,  on gagne en tout cas de donner un sens à son existence.  A condition toutefois d’être soutenu et reconnu dans nos efforts, même s’ils n’aboutissent pas.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Philosophie terminales
commenter cet article

commentaires

victor 19/06/2012 16:57


C'est vrai, on pourrait aussi ajouter la culture, la médecine etc.. En esperant un avenir meilleur, je vous remercie

victor 18/06/2012 23:53


Ce sujet m'amène à me demander : Que devient le travail dans une société de décroissance? Le travail n'est-il pas l'instrument même du capitalisme et de la croissance à tout prix? C'est une
question qui m'intéresse beaucoup, si vous pouviez m'apporter une réponse, merci. Victor

laurence hansen-love 19/06/2012 16:41



victor, l'idée c'est de préivilégier un travail créatif et utile, non? Notamment tout ce qui a trait à l'environnement, plutôt que de faire des armes et du nucléaire - exemples pris au hasard!



Maxime 18/06/2012 21:06


Bonsoir !


J'ai pour ma part choisi le sujet de dissertation: travailler, est-ce seulement être utile?


Je n'avais pas assez d'idées pour constituer une 3ème parties..mais j'ai analysé en


I) Travailler au sein d'une quelquonque organisation c'est être utile à son bon fonctionnement (par exemple l'agriculteur est utile au boulanger..) mais ce travail veut dire que l'homme n'est pas
indispensable et est donc remplaçable, et ce genre de travail n'est pas propre à l'homme mais à tous les êtres vivants qui ont la nécessité de s'organiser pour répondre à leurs besoins vitaux.


ensuite une sorte de transition avec mai 68, les révoltes montrent qu'il est attendu du travail autre chose qu'une simple place "fonctionnelle".


II)1) Travailler pour se construire soi même (thèse de C.Dejours : c'est à travers son travail qu'on est reconnu par les autres)


2) le travail c'est apprendre à organiser son temps et à se discipliner (thèse de Hegel)


3) travailler c'est le moyen pour l'homme de construire son humanité et d'accomplir une oeuvre commune (travail entendu comme une oeuvre) et enfin que travailler à une oeuvre artistique par
exemple permet de s'exprimer et de libérer..


Qu'en pensez-vous? j'ai l'impression de ne pas avoir assez mis en rapport le lien entre utilité et travail mais plutôt constitué une sorte de définition de ce qu'est le travail en II)


Merci pour votre réponse :)

laurence hansen-love 19/06/2012 16:39



C'est très bien me semble-t-il...