Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 17:28

baiser-gay.jpg

 

 

 Je suis pour (si  vous me le demandez !), évidemment ; parce que c'est une avancée,  c'est nécessaire. Il n'y a pas de raison pour que les hétéros imposent leur loi aux homos.Et il faut protéger les enfants , qui sont là , de toute façon.

 Je ne me vois  pas  vraiment  aller défiler avec J.F.  Copé et  Ch. Boutin..

 Cependant, j’ai quelques… préoccupations, sinon objections

1)      Il me semble que la notion  de « droit au mariage » n’est pas recevable. Le mariage est une institution. Ce sont les institutions qui initient  et fixent les droits. Une institution ne peut donc

pas être un droit : non sens!

boutin.jpg

2)       L’idée de «  mariage avec qui on veut » (et non de « mariage pour tous ! », formulation ridicule) n'est  "de gauche"  ni de près ni de loin. Elle répond au contraire à la  logique individualiste  libérale-libertaire qui prévaut désormais presque partout en Europe comme aux Etats-Unis. On peut résumer cette idéologie ainsi : aucune norme, aucun principe,  aucune valeur, aucune instance ne doivent  freiner ni contrecarrer les droits (au sens d’exigences) légitimes, seuls légitimes,  des individus. Le  désir de l’individu  fonde le droit. Aussi bien ici le droit de (me marier) que le droit à (avoir des enfants), ce qui signifie que l’Etat doit dorénavant m’en donner les moyens (cf ce soir à la TV : « Interdits d’enfants » sur FR 2).

3)      Il est parfaitement hypocrite d’instaurer le droit au mariage et  de remettre à plus tard  ce qui s’ensuit nécessairement : adoption, PMA et gestation pour autrui. Comme on accorde le droit au mariage au nom de l’égalité, on ne va pas admettre plusieurs types de mariages (assortis de droits différents) : pour hétéro, pour gays et pour lesbiennes.
 De ceci suivent  des effets en cascades : la PMA devra être accordée à toutes les femmes  (d’où la dérive possible : préférence de chaque  femme pour  la PMA, permettant  le  choix des embryons, alors qu’actuellement la PMA est accordée pour raisons médicales). Et bien sûr gestation pour autrui, qui sera choisie non seulement par les hommes gays  mais par les femmes qui jugent casse-pied une grossesse naturelle (les actrices par exemple). Telle est la logique ultra-libérale qui prévaut déjà aux Etats-Unis, avec libre marchandisation du corps des femmes, au profit des plus riches d’entre elles.. C’est Bienvenue à Gattaca qui se profile.  .. mais c’est inéluctable !

4)       Donc nos féministes éclairées Irène Théry et Elizabeth Badinter  qui  prônent la gestation pour autrui ont au moins le mérite d’être conséquentes.

 J’ai hâte d’entendre les arguments de Paul Thibaud samedi sur France Culture (Répliques)

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/12/19/mariage-pour-tous-la-gestation-pour-autrui-ne-doit-pas-etre-le-bouc-emissaire_1808271_3232.html?xtmc=badinter&xtcr=1

 

http://www.franceculture.fr/emission-repliques-tous-pour-le-mariage-pour-tous-2013-01-12-0

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Henri 18/01/2013 14:57


Merci de votre réponse. je crois qu'on a fait le tour  de la question. sur le  mariage


  Mainteant je crois  qu'il faut savoir interdire  quand c'est nécessaire , bien sûr, pas pour le plaisir.  Comme prof,  j'interdidais  par
exemple les sbavardages qui tuent l'attention et d'autres choses Bien sûr des éléves bavardaient, mais  ce n'est  pas parce qu'une  regle est trangressée qu'il faut
renoncer   à l'appliquer?


Les violences qui regnent ne créent pas un droit par accoutumance. Où? Observez  


Sinon  vous risquez de glisser  sur la voie de la loi de la jungle.


 


Le slogan " il est interdit d'interdire  " se mord d'ailleurs  la queue, puisqu'il se contredit.
Il faut interdire  à bon escient; C'est tout l'art  des  parents, des éducateurs, des gouvernements

is vous ne pourrez aps emp^cher 20/01/2013 18:14



On peut empêcher les bavardages.. mais vous ne pourrez pas empêcher le mouvement delibéralisatioin des moeurs et de marchandisation des coprs..



Henri 18/01/2013 01:21


« Aujourd'hui il y a mort et la violence médiatique « .


 .


Vous avez raison, ma dernière phrase est un peu énigmatique, chère Laurence, je voulais simplement dire
qu'aujourd'hui  il y a l a mort, c'est à dire qu'on tue pour  l'enfant sa trace génétique ou ses repères qui le font se constituer, et que si on
objecte e quoique ce soit  à ce projet fou on est  voué aux gémonies par le pouvoir médiatique , donc on est condamné presque à mort , au sens figuré,.
Ce pouvoir médiatique est lui-même  très favorable à cette loi et supporte de plus en plus mal les objections qu'on lui présent  et  stigmatise souvent avec 
violence les défenseurs de la vie ;
C'est bien un risque que l'on court. Certes pas avec vous qui mettez beaucoup de bonne volonté à tenter de nous comprendre; Un bon point pour vous.


Henri 


 


«

laurence hansen-love 18/01/2013 14:26



"nous":  c'est-à-dire?


 Je sais que vous avez raison (en un certain sens) .. mais ce qu'on ne peut empêcher, on ne doit pas chercher à l'interdire.. L'homoparentalité existe, les GPA aussi, personne n'a le
pouvoir  d'empêcher les femmes ou les hommes d'avoir des enfants.. donc, plutôt que d'interdire (ce qui est impossible), il faut encadrer.. c'est le choix de notre gouvernement..



Henri 17/01/2013 16:15


Bien sûr , je suis d'accord , ,je ne  peux pas décider à
la place  des autres, me substituer à leur liberté. Oui, c'est vrai  


 Mais quand en 1943  la sœur et le frère  ( Sophie et Hans Scholl distribuaient des tracts en 1943 à Munich  pour dénoncer le régime et sa folie, ils n ne
décidaient pas  non plus pour et à la place des autres ; Ils les mettaient devant leurs s responsabilités. Certains l'ont compris Eux en sont morts.,
décapités.  
Antigone ne décide pas pour les autres, de ce qui est bien ou mal, elle témoigne des " lois non écrites " contre les lois écrites qui détruisent . Sa démarche est aussi politique et Créon ne s'y
trompe pas en la mettant à mort.
Aujourd'hui il y a la mort  ou la violence médiatique, c’est le risque


 


 

laurence hansen-love 17/01/2013 20:25



je ne comprends pas votre dernière phrase..



Henri Peter 17/01/2013 00:24


C'est gentil de répondre, mais nous  avons tous à moins d'ê tre ermite et encore , nous avons tous  des resposnabilités politique à notre niveau.Bien sûr pour le Mali   ce
n'est pas simple, mais  en tant  que membre  d'une  commuanuté nationale nous  avons à réagir , à notre  niveau à de tels projets, dont nous somems capables d'ne
saisir les enjeux  soit en les approuvant soit en  les refusant, mais en disant pourquoi. Nous sommes concernés que nous soyons mère, tante , éducatrice, enseignante,  que sais je
par un projet qui change  radicalement le regard sur l'enfant à naître. S'abstenit ri, c'est de fait tle laisser passer;Etre pour , c'est  prendre une immense responsabilité
pour  la destruction de la femme , de l'homme et de l'enfant;


Comment le montrer, par votre attitude, votre soutien, votre particpation à une manifestation,  l'interpellation des élus, la discussion  approfondie , la réflexion, l'amour 
que vous  transmettez par le regard à ceux qui  nous succèdent et affirmer votre  foi en ce qui construit et votre refus de ce qui détruit.
bref, vous  devez  à votre humble niveau, faire de la politique.  LA question vous est posée  à vous  directement. ne vous défilez pas  sur le mariage homo.


Affirmez votre liberté, sinon à quoi bon vivre comme un être humain.


Vous ne pouvez pas s dire que vous ne voulez pas faire de politique.

laurence hansen-love 17/01/2013 15:07



oui, bien sûr, je fais de la politique (à ma très modeste échelle) mais je ne décide pas pour d'autres, c'et ce que je voulais dire. Donc j'ai bien le droit de donner un avis.. ambigu! Puisque je
n'ai pas à trancher..



henri Peter 15/01/2013 23:56


I y a un moment où il faut savoir se décider et hiérarchiser  les inconvénients et  les
avantages. Oui, il faut savoir trouver le plus important. Est-ce hors de votre  portée. Savoir se décider ou aller vous rester indéfiniment dans cette posture , tellement
caractéristique des jeunes que j'ai connus.  
Dans ce cas les inconvénient sont monstrueux, on veut nous  fabriquer les futurs bourreaux de demain  pour répondre à des fantasmes suite à une jalousie qui est un vilain
défaut.


Mon siège est fait.


Maintenant si vous cédez à cette tentation si  vo us pensez que l'égalité doit s'affranchir de
toute limite, de toute humanité, " et je serais comme  un Dieu " dit la Bible.
Dans ce cas on risque de tournera en rond sur sa tristesse. , mais dans ce cas ,  assumez ce choix que je qualifierai de
Soyez un homme , ( rassurez vous les garçons que j'ai connu dans  mon métier n'étaient pas beaucoup  sollicités à l'être) prenez une décasions , l'abstention dans ce cas n'est pas
tenable.
Excusez ma franchise mais le bisi nounours, c'est fini.


 


I

laurence hansen-love 16/01/2013 19:05



je ne suis pas si jeune...
 Heureusement  je ne suis pas en position de décider, s'il y avait un référendum je m'abstiendrais... Mais si j' avais des responsabilités politiques, je serais  forcée d'être
pour.. je suis donc incapable d'avoir des  responsabilités politiques! Dieu  m'en garde..


 Notez que c'est pareil pour l'intervention au Mali. Je suis pour, en entrevoyant néanmoins la catastrophe enclenchée.. car on ne gagne par contre le "terrorisme"..