Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 15:40
La liberté politique

« La liberté   politique commence quand, dans la majorité du peuple, l'individu se sent responsable de la politique de la collectivité à laquelle il appartient, lorsqu'il ne se contente pas de réclamer et de protester, lorsqu'il exige bien plutôt de lui-même de voir la réalité tel qu'elle est. Il ne veut pas agir en  s’inspirant, sur le terrain politique  où elle n'a rien à voir, d'une foi en un Paradis terrestre, que seules la mauvaise volonté et  la bêtise des autres empêchent  de réaliser. Il sait, au contraire, que la politique cherche dans le monde concret le chemin qu'il est possible, à tel ou tel moment, de suivre en s'inspirant de l'idéal de la condition d ‘homme : la liberté. » (Karl Jaspers, La culpabilité allemande, p 23)

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

j f Cordroch 17/06/2017 21:41

Selon moi ,il n'a pas de liberté sans la pleine conscience ,ou l'hyper-conscience ,de ce que l"on fait et dit . Sil n'y a pas une telle conscience ,on ignore souvent nos véritables motivations et nos véritables intentions . Autant dire que les individus libres sont extrêmement rares et ce ne sont pas toujours ceux qui se disent libres ,ou qui prétendent se battre pour la liberté , qui le sont . La liberté consiste surtout à pouvoir agir en accord avec ce qu'on éprouve et ressent au plus profond de son être; ce de manière spontanée ,sans donc vouloir réaliser des objectifs dans le cadre de structures préconçues , dont la véritable finalité est de se procurer un sens à son existence .

Bernard Joly 15/06/2017 14:38

La liberté étant un absolu inatteignable, chacun peut envisager la liberté politique à l'aune de sa sensibilité. Et définir une politique concrète pour cause de nécessité, vivre une utopie du quotidien régi par la raison, mène forcément à l'absurde, car nous restons des êtres massivement irrationnels.
Par contre, au travers d'internet, où chacun peut dire et faire ce qu'il veut, sans cause ni raison, ne côtoyons-nous pas là l'essence même de la liberté ?

laurence hansen-love 18/06/2017 14:40

Liberté de donner libre cours à des passions tristes? Il faudra un débat sur ce qu'est la liberté... Celui qui crache son venin sur Internet est-il plus libre que la femme bavarde de Spinoza, ou même le bébé qui cri pour avoir son biberoN?

Bernard Joly 17/06/2017 11:23

Oui, mais justement, ces gens-là n'éprouvent-ils pas plus la liberté que d'autres plus cultivés, plus contraints par des principes, bien sous tous rapports (ou presque) !?

laurence hansen-love 17/06/2017 09:04

je ne dirais pas que Internet offre un espace privilégié de liberté.. beaucoup de gens n'y vont que pour déverser leur bile, non?