Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 15:51

 

 L'affrontement n'est pas la violence (Extrait de mon livre Cours particulier de philosophie)

 Dans la vie courante nous associons habituellement l’affrontement à des situations pénibles ou redoutables telles que  la   violence conjugales  ou la guerre, et nous chargeons donc  a priori  ce terme  de connotations très négatives.

 

(...)

 

L’affrontement n’est pas la violence, même si le sens commun tend à proscrire et frapper d’anathème l’une et l’autre notion.  « Affronter » signifie « aller hardiment au devant d’un adversaire », « braver », « s‘exposer et faire face ». L’affrontement (un duel par exemple) suppose des adversaires qui se mesurent  dans une lutte « front à front »,  et, même si l’on peut, à la limite, s’affronter soi-même, dans un tête à tête intellectuel (c’est la « dialectique »)  un combat implique  toujours deux combattants au moins (Kramer contre Kramer, moi contre moi).  Les conflits sont des luttes ou des tensions entre éléments qui s’opposent, mais il y a toute sorte de conflits, et tous ne sont pas ouvertement violents. Le conflits armés sont les plus clairement violents, mais il existe aussi des épreuves de force (telles que les grèves ou les lock-out) sans enjeux physiques ou vitaux  et sans corps à corps (telles que les manifestations et les diverse formes de désobéissance civile). Il existe aussi des situations d’oppression sans combat (l’esclavage et l’exploitation  en général) et des guerres sans bataille, comme celle que mènent aujourd’hui les Etats-Unis en vue de conquérir les écrans planétaires.  Tous les affrontements ne sont pas violents, loin s’en faut, comme en témoigne le fait que les animaux s’affrontent beaucoup mais que la violence, en toute rigueur, n’existe pas dans la nature.  La violence est le propre de l’homme, et elle se passe fort bien d’affrontement. Sont violents tous les comportements qui constituent un usage illégitime de la force en vue de détruire l’autonomie  d’un autre homme,   (ou de plusieurs, ou d’un ordre humain),  de détruire son intégrité, d’entamer ou de nier sa dignité et sa liberté. La violence peut prendre les formes les plus diverses selon les époques et les sociétés, depuis l’exploitation des plus faibles par  les plus forts, les sacrifices humains au nom des intérêts supérieurs de la communauté, jusqu’à la violence de l’exclusion dans les sociétés avancées aujourd’hui. Mais il existe aussi de nombreuses formes de violences  plus  insidieuses, plus feutrées,  telles que celles qui relèvent de l’endoctrinement, de la propagande et de toutes les formes de lavage de cerveau. De telles violences ne comportent pas la moindre dimension « polémique » (de polemos : lutte, combat). Aujourd’hui  les nouvelles armes de guerre (bombes atomiques, frappes chirurgicales, mines antipersonnelles) permettent aux  combattants les mieux lotis de ne pas se mettre en jeu  physiquement dans la bataille.  De façon générale les hommes qui commanditent les guerres ne sont pas ceux qui vont  risquer leur vie sur le champ de  bataille.  Il faut d’ailleurs noter que, même en temps de paix, tuer quelqu’un ou décider de le tuer n’a rien à voir avec l’affronter. La situation la plus exemplaire est à  cet égard celle du poseur de bombe : la violence de l’acte terroriste est paroxystique, et pourtant il n’y a pas  à proprement parler d’affrontement entre ceux qui fomentent les attentats et ceux qui les subissent. Même le kamikaze qui va exploser en même temps que sa cible n’a jamais « affronté » personne.  En bref et pour en finir sur ce point :  l’affrontement n’est pas toujours violent et un monde sans violence n’est pas nécessairement un monde sans affrontement. Inversement, un monde ultra violent  (les zones de transit dans les aéroports par exemple, le bagne ou le camp de rééducation) peut parfaitement ignorer totalement toute forme d’affrontement.

 

A LIRE ICI: monde sociaux, une enquête en Espagne 

 Plus il y a de conflits, moins il y a de violences :file:///Users/laurence/Desktop/(50)%20Mondes%20Sociaux.webarchive

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love
commenter cet article

commentaires