Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 18:51
Une vie de Stéphane Brizé

 

 Je suis allée au cinéma pour tenter d’ échapper à la soirée funeste qui  nous attend..

 J’ai vu Une vie de Stéphane Brizé, dont j’avais beaucoup aimé La loi du marché, mais aussi les précédents films (« Je ne suis pas là pour être aimé » notamment).

Celui-ci est un chef d’oeuvre, j’en sors abasourdie  …

 

Quelle représentation magistrale du mal -  pour le coup -   de l’engrenage du mal  que tous permettent (le consentement coupable, voire la responsabilité  des parents bienveillants mais lâches et hypocrites)  et  reconduisent (l’héroÏne devient  presque méchante à la fin, c’est tout dire..) ! 

 

Je ne me souvenais plus de toutes les péripéties du roman.. Notamment de ceci : tous les malheurs de l’héroïne ne doivent rien  à une quelconque fatalité,  mais tout à la condition faite aux  femmes, à leur aliénation dans un univers  traditionaliste et puritain,  à la bêtise  et à l’aveuglement, en un mot à  l’ordre moral soutenu et incarné  par la religion. Comme chez Flaubert. Sur la cruauté et la responsabilité de l’Eglise, Maupassant n’y va pas  de main morte !

 

 

 Magnifique oeuvre révolutionnaire, superbe film humaniste et féministe.   Terriblement noir,  comme il se doit…

 

   Les femmes ont encore du chemin à faire pour briser  leurs chaines, même ici en France en 2016.

 

 RESISTANCE  : il nous reste l’art et la justice, une fois la politique mise  hors jeu..…

Partager cet article

Published by laurence hansen-love
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Hansen- love over-blog
  • Hansen- love  over-blog
  • : Professeur de philosophie, à IPESUP. Directrice de collection chez Belin et chez Hatier.Co-auteur de : Philosophie,anthologie (Belin) et Philosophie de A à Z (Hatier). Auteur de : "Cours particulier de philosophie" et "La philosophie comme un roman" (Hermann)
  • Contact

Recherche