Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 13:30

Peter  Solterdijk, Après nous le déluge

« De temps en temps, on entend toutefois s’exprimer la crainte que l’avion à bord duquel l’humanité voyage vers le futur ait décollé avant que les techniciens aient intégré  le train d’atterrissage »

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

cordroc'h jf 08/11/2016 11:45

Cela rejoint ce que je pense et que j"ai écrit à plusieurs reprises sur ce blog. L'animal humain serait passé prématurément du stade animal à celui d'Homme ,en ayant été contraint de quitter son milieu originel de vie qu'était la forêt ,pour se retrouver dans un environnement totalement différent auquel il a du s'adapter . Exactement comme l'on contraint un enfant à devenir prématurément adulte en l'obligeant à abandonner son univers pour faire de lui le plus tôt possible ,un bon petit citoyen .Le problème est que cette séparation prématurée a pour conséquence de priver l'individu humain de fondement et de fondations existentiels ,que seules des émotions positives ,éprouvées au sein d'un environnement ou l'on se sent en sécurité peuvent procurer .
C'est ainsi que l'on obtient des individus certes cultivés ,possédant des connaissances et une capacité à penser de manière rationnelle ,mais existentiellement vides , sans la confiance en soi et le sentiment de plénitude intérieure ,ne pouvant se passer de tout un ensemble de repères artificiels ,de normes et de rituels comportementaux socioculturels pré déterminés ,devant être respectés si l'on veut être bien considéré .
Alors oui ,L'Homme s'est construit un monde artificiel ne reposant sur aucune fondation solide , et là est l'origine de son angoisse existentielle .