Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 10:33

Vous dites de façon très dure que notre société est à bout de souffle, vous parlez d’un «totalitarisme indolore et invisible», n’est-ce pas excessif ?

Je ne le pense pas. La révolution numérique s’accompagne d’une inflation normative et d’une perte de sens qui atteignent le champ juridique. Les normes se resserrent en un maillage de plus en plus dense, qui pourrait annoncer l’avènement de sociétés de la peur et du contrôle permanent. Tocqueville avait prophétisé la possibilité d’un despotisme «étendu» et «doux» en démocratie. Nous y sommes ! Une forme d’autant plus inquiétante qu’elle ne se présente pas comme un totalitarisme. On veille sur vous pour votre bien. Il existe désormais les moyens de surveiller en permanence chacun, en nous associant tous à cette surveillance permanente. D’une certaine manière, c’est un totalitarisme auquel chacun consent.

http://www.liberation.fr/debats/2016/09/23/mireille-delmas-marty-a-l-heure-de-la-mondialisation-nous-avons-besoin-d-un-droit-flou_1507774

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Hansen- love over-blog
  • Hansen- love  over-blog
  • : Professeur de philosophie, à IPESUP. Directrice de collection chez Belin et chez Hatier.Co-auteur de : Philosophie,anthologie (Belin) et Philosophie de A à Z (Hatier). Auteur de : "Cours particulier de philosophie" et "La philosophie comme un roman" (Hermann)
  • Contact

Recherche