Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 10:19

« Ce qui est triste c’est que la volonté de compromis avec l’islamisme est aujourd’hui le fait de la gauche » 

 

 

 

Sur le birkini: "Dans ma famille, en Inde,  nous étions muslumans. Aucune femme n’aurait jamais accepté de porter cette horreur » « Il s’agit d’une forme d’oppression masculine sur les femmes » « C’est un problème social, pas légal » « J’ai néanmoins été soulagé quand l’arrêté a été annulé »

Sur le nouveau totalitarisme, un extrait d'un entretien avec Kamel Daoud: « Ma liberté est irréductible » 

https://www.franceinter.fr/emissions/boomerang/boomerang-09-septembre-2016

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans actualité politique
commenter cet article

commentaires

Joans 12/09/2016 17:18

Le pauvre Edwy Plenel , en écoutant cet écrivain doit se sentir ridicule. , lui qui défend ce qu'il ne connaît pas. Après son passage au trotskysme, puis au polpotisme , le voilà finir sa vie chez les islamistes.
Edwy Plenel qui a passé quelques années en Algérie , devrait s'intéresser aux viols des migrants dans ce pays. Comme ,il se prend pour un journaliste d'investigation, pourquoi ne rentre-t-il pas en contact avec monsieur Kamel Djaballah, avocat et militant des droits de l'homme qui recense le nombre d'affaires de viols et d'agressions sexuels sur les migrants , en particulier sur les femmes et les enfants. Comme il défend les musulmanes voilées en France , il devrait se rendre en Algérie et interviewer les femmes courageuses de ce pays qui refusent de porter le voile malgré les menaces des islamistes et l'indifférence du pouvoir. Il y a trop de révolutionnaires en France avec les prestations sociales et la retraite à 60 ans.

Bruno Goidts 09/09/2016 14:14

L'aveuglement des socialistes vient de ce qu'ils interprètent la réalité en fonction de la lutte des classes. Le compromis de Hollande avec l'islam dit modéré révèle son inculture . Ne demandons pas à ce haut fonctionnaire de voir l'islam comme une religion guerrière pour laquelle la république est une proie facile.