Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 12:28

Pour continuer sur le thème de la pensée blanche..

 

"J’ai de mes ancêtres gaulois l'œil bleu blanc, la cervelle étroite, et la maladresse dans la lutte. Je trouve mon habillement aussi barbare que le leur. Mais je ne beurre pas ma chevelure.
Les Gaulois étaient les écorcheurs de bêtes, les brûleurs d'herbes les plus ineptes de leur temps.
D'eux, j'ai : l'idolâtrie et l'amour du sacrilège; - oh ! tous les vices, colère, luxure, - magnifique, la luxure; - surtout mensonge et paresse."
Arthur Rimbaud, "Mauvais sang" (in: Une saison en enfer).
Merci Jean-Claude Monod

 

gauloise comme Rimbaud, Simone Weil et Jankélévitch....

 

 

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Hoel 25/09/2016 16:03

Vous avez commencé votre travail de censure !

Hoel 24/09/2016 21:45

Vous vous réclamez de Descartes et Spinoza ? Vous avez lu le "Discours de la méthode" ?

Les philosophes sont le contraire d'ethnocentristes, et vous, comme le sont généralement les parisiens (y compris quand ce sont des parvenus montés de leur province), vous êtes ethnocentriste à mort, d'un aveuglement à toute épreuve.

Vous me demandez comment je vais vous mettre au pas ?

Vous connaissez la chanson :

"Il est tombé par terre, c'est la faute à Voltaire
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau"

Vous avez un début de réponse.

laurence hansen-love 26/09/2016 16:19

attention Jonas, ce jeune homme est breton...vu votre erreur, je crois que je vais supprimer votre message.. Comme le dit Hoel, voici venu le temps de la censure..Votre message est un peu désobligeant tout de même pour nos amis du maghreb..

laurence hansen-love 25/09/2016 14:11

A Hoel

Une fois n’est pas coutume, je ne publierai plus vos commentaires. Depuis 10 ans que j’anime ce blog, je n’ai jamais été ainsi insultée, personne n’a jamais tenu des propos aussi violents et aussi haineux à mon égard comme à l’égard de ceux qui partagent mes pensées « blanches » et, notamment, ces (blancs) parisiens dont vous souhaitez pour finir … l’éradication..
 La raison d’être de ce blog est, entre autres, d’encourager un dialogue, éventuellement philosophique, mais en tout cas toujours courtois et respectueux des différences, des opinions différentes. Nombre de visiteurs s’affrontent ici, mais sans s’insulter ni tenir des propos de type « raciste », c’est-à-dire stigmatisant des catégories en tant que telles - en l’occurrence « racisme » anti parisien dans votre cas. 
 Je suis vraiment désolée pour vous et je vous plains , car la vie ne doit pas être drôle lorsque l’on est animé comme vous l’êtes par tant de passions tristes…
Je maintiens vos précédents commentaires en ligne afin que chacun puisse comprendre les raisons de mon indignation.

Hoel 24/09/2016 17:31

Le poème est remarquable. Dommage presque que les Gaulois n'aient jamais existés. Les Romains, eux, ont créé les Gallo-romains, qui ont fini par parler la langue de leurs maîtres. Ou plutôt qui en ont fait des créoles.

Je trouve étrange de ranger Simone Weil et Jankélévitch parmi les "Gaulois".

Hoel 24/09/2016 20:39

Les Corses et les Arabo-musulmans des banlieues vous appellent effectivement les "Gaulois". Beaucoup vous haïssent. Mais vous ne savez pas pourquoi.

Voltaire, lui, vous appelait les Welches, et ce n'était pas affectueux de sa part.

Des Parisiens, voilà ce qu'il disait :

« D'ailleurs, je suis si insolent dans ma manière de penser, j'ai quelquefois des expressions si téméraires, je hais si fort les pédans, j'ai tant d'horreur pour les hypocrites, je me mets si fort en colère contre les fanatiques, que je ne pourrais jamais tenir à Paris plus de deux mois. »

C'est fou ce que le monde n'a pas changer ! Surtout le Parisien !

laurence hansen-love 24/09/2016 18:21

ce sont mes gaulois. Chacun les siens. Pour de nombreux compatriotes, c'est surtout Astérix et Obélisque