Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 11:58

Lucrèce évoque ici tout d’abord la religion populaire (« religion de la foule » selon Epicure), dont le ressort principal est l’effroi . A l’opposé des comportements irrationnels qu’elle tend à prescrire, Lucrèce prône une piété plus sage, plus philosophique, c’est-à-dire éloignée de toute superstition :

« Le recours était donc de tout confier aux dieux

et de tout soumettre au signe de leur tête.

Dans le ciel ils placèrent demeures et séjours divins parce que dans le ciel on voit rouler la nuit et la lune,la lune, le jour et les ténèbres, les astres sévères de la nuit, les flambeaux nocturnes du ciel, les flammes volantes,les nues, le soleil, les pluies, neige, vent, éclairs et grêle,

les grondements soudains et les grands murmures de menace.

O race infortunée des hommes, dès lors qu'elle prêta

de tels pouvoirs aux dieux et les dota d'un vif courroux !

Que de gémissements avez-vous enfantés pour vous-mêmes,

que de plaies pour nous, de larmes pour nos descendants !

La piété, ce n'est pas se montrer souvent voilé

et, tourné vers une pierre, s'approcher de tous les autels,

ni se prosterner à terre, tendre ses mains ouvertes devant les temples des dieux, inonder leurs autels

du sang des quadrupèdes, aux voeux enchaîner les voeux,

la piété, c'est tout regarder l'esprit tranquille ».

Lucrèce, De la nature, Livre V, Trad. J. Kany-Turpin, G6F. Flammarion, 1993, pp 379-383

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Hansen- love over-blog
  • Hansen- love  over-blog
  • : Professeur de philosophie, à IPESUP. Directrice de collection chez Belin et chez Hatier.Co-auteur de : Philosophie,anthologie (Belin) et Philosophie de A à Z (Hatier). Auteur de : "Cours particulier de philosophie" et "La philosophie comme un roman" (Hermann)
  • Contact

Recherche