Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 11:06

Conclusion de l'article: ""Croire" n'est ni grave, ni dangereux, ni interdit ni obligatire". Pardon mais je ne suis pas d'accord

1) Croire n'est pas anodin. Mieux vaut raisonner, réfléchir, débattre, en abandonnant dogmes et certitudes communautaires.

2) Croire par exemple que la femme est faite pour procréer, qu'elle doit être vierge pour son mari, que la contraception est répréhensible, et que l'homosexualité est un crime, ou même que la femme est inférieure à l'homme et doit lui être soumise est grave et dangereux. Et doit être sinon interdit, du moins fermement combattu.

3) Croire que le Bien existe et que MON DIEU l'incarne, et Lui Seul est hautement toxique.

http://www.liberation.fr/debats/2016/06/12/dans-la-republique-dieu-a-sa-place_1458948

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans actualité politique
commenter cet article

commentaires

Dr Hansen 14/06/2016 17:41

Croire n'est pas anodin c'est clair.
Les certitudes communautaires sont toxiques et conduisent à la régression obscurantiste c'est certain.
Mais le Decalogue est compatible avec une morale républicaine et inversement.
Il existe des états républicains et non républicains, avec ou sans religion d'état, qui sont de véritables démocratie.
La réponse ne me semble pas si simple.
La modernité de la République Française est d'avoir placé la Loi de République - les règles du vivre ensemble - au dessus des règles religieuses pour justement permettre à tous les "croyants" et non croyants de vivre ensemble. C'est l'instrumentalisation républicaine de la "Laicité" qui n'exclue pas le "Sacré". Simplement elle admet que chacun est libre de suivre, ou non, tel ou tel dogme ou croyance dès lors que la primauté de la Loi de la République et les 3 fondamentaux que sont : la liberté de penser (et non d'agir ni de dire à sa guise) ; l'égalité des citoyens devant la Loi de la République (et non l'égalité des points de vues ou des croyances) ; la fraternité bienveillante entre les citoyens d'origines et de conditions différentes (qui n'exclue pas les divergences de vues, d'intérêts, de moyens, ...) ; ne sont pas contestés ni combattus par tel ou tel individu au risque de s'exclure du pacte des citoyens de la République.
Finalement la Laïcité Républicaine garanti la séparation des 3 fondamentaux sociétaux proposés par DUMEZIL que sont - me semble-t-il - le Sacré en tant que référence morale, le Pouvoir en tant que garant de la cohésion, la Production en tant que moyen de subsistance qui doivent par ailleurs s'équilibrer deux à deux pour produire une société harmonieuse.
Or, dans le cas des structures telles que DAESH/EI, le Sacré est prééminent sur les deux autres ce qui conduit à un projet de société violente, implacable, dénuée de tout compromis, s'enfermant dans des contradictions de plus en plus incompatibles avec le principe de réalité, bref le totalitarisme dans toute son horreur.

laurence hansen-love 15/06/2016 14:59

merci pour votre éclairage !

Cordroc'h jf 14/06/2016 09:54

Il ne faut pas confondre les croyances qui constituaient en partie les cultures premières et la croyance en un dieu unique ,créateur du monde .Les premières avaient et ont pour fonction le renforcement , le maintien et l'entretien des liens reliant l'homme à la nature ,liens fragiles du fait de conditions d'existences très précaires ,de l'ignorance et de l'angoisse résultant de tout cela .La croyance en un dieu unique quant à elle ,a plus pour fonction et finalité ,de se substituer à la nature , dont l'homme se serait séparé .
Les religions fournissent aux individus en manque de liens fondamentaux avec la nature , ne sachant plus comment se comporter dans certaines situations , éprouvant un certain vide intérieur ,une angoisse face à la vie et la mort , un modèle existentiel préconçu .Il est beaucoup plus facile de suivre un chemin tout tracé , bordé de palissades et bien éclairé, que de s'aventurer dans l'inconnu et d'y tracer sa propre voie .

Un croyant ne pense pas ,ne remet rien en question,il obéit et se soumet à une autorité . Personnellement je n'ai pas besoin que l'on m'enseigne comment aimer mon prochain ,je sais le faire naturellement, et je me sens pas obligé de le faire systématiquement ,quand je n'aime pas une personne.
Je suis un anti-religion .Je considère les religions ,toutes les religions, comme étant les responsables , directes et indirectes ,du mal-être général des hommes ,et donc de l'état actuel de notre planète .

Présentation

  • : Hansen- love over-blog
  • Hansen- love  over-blog
  • : Professeur de philosophie, à IPESUP. Directrice de collection chez Belin et chez Hatier.Co-auteur de : Philosophie,anthologie (Belin) et Philosophie de A à Z (Hatier). Auteur de : "Cours particulier de philosophie" et "La philosophie comme un roman" (Hermann)
  • Contact

Recherche