Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 07:48

Sujet bac 2016

3) Expliquer un extrait de texte de « Des Biens et des maux », de Cicéron (1er siècle avant J.C.). Découvrez-en les premières lignes :

« Tout ce qui est bon est louable ; or, tout ce qui est louable est honnête ; donc tout ce qui est bon est honnête. La conséquence te paraît-elle bien tirée ? Certes ; car tu vois bien que la conséquence est dans ce qui résulte des deux propositions prises pour prémisses. De ces deux propositions, on a l’habitude de contester la première en disant qu’il n’est pas vrai que tout bien est louable […] »

Sujets 2016 Cicéron

« Tout ce qui est bon est louable ; or, tout ce qui est louable est honnête ; donc tout ce qui est bon est honnête. La conséquence te paraît-elle bien tirée ? Certes ; car tu vois bien que la conséquence est dans ce qui résulte des deux propositions prises pour prémisses. De ces deux propositions, on a l’habitude de contester la première en disant qu’il n’est pas vrai que tout bien est louable […] »


Bac ES Pondichéry 2016 – Philosophie

Mon commentaire ( qui n'est pas un corrigé !)

D’un point de vue logique, c’est irréprochable. Tout A est B, tout B est C, donc tout A est C ( tout chat est un animal, tout animal est un être vivant, donc tout chat est un être vivant).

En revanche la conclusion est fausse et même inepte. Où est l’erreur?

Elle tient au fait que les deux prémisses sont fausses. il n’est pas exact de prétendre que tout ce qui est bon est louable ni que tout ce qui est louable est honnête. Pour la simple raison que le bon, le louable et le honnête ne se recouvrent pas.

Le bon n’est pas le louable, le louable est une catégorie morale, tandis que le bon renvoie aussi à ce qui est agréable. Tout ce qui donne du plaisir ou de la satisfaction (un gâteau au chocolat, mais aussi se réjouir du malheur d’autrui) n’est pas louable. Loin s’en faut.

Tout ce qui est louable n’est pas honnête. En effet il y a dans la louange une nuance d’admiration, étrangère à l’ « honnête ». On loue les actions d’éclat des grands hommes, on admire les résistants qui ont commis des attentats au péril de leur vie etc… De façon générale l’héroïsme n’a rien à voir avec l’honnêteté.

Machiavel dans le Prince donne des exemples d’actions louables qui ne sont pas du tout honnêtes (« Je voudrais perdre mon âme pour sauver ma patrie », écrit-il). De façon générale, en politique, il y a des actions courageuses, louables, qui ne répondent pas aux critères usuels de l’honnêteté. De façon plus discutable, on rend habituellement hommage à Robin des bois qui vole aux riches pour donner aux pauvres. De façon générale les actions révolutionnaires ne sont pas très exactement « honnêtes ». Il y a dans la notion d’honnêteté une idée de respect des valeurs établies qui ne suscite pas forcément la louange! D'autre part, l’honnêteté est une vertu en principe universalisable tandis que ce qui est digne d’éloge est variable selon les circonstances et selon les points de vue.

En conclusion la concluion est fausse , quoique « bien tirée ». On a raison de contester la première prémisse mais aussi la seconde et surtout sa conclusion.

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Hansen- love over-blog
  • Hansen- love  over-blog
  • : Professeur de philosophie, à IPESUP. Directrice de collection chez Belin et chez Hatier.Co-auteur de : Philosophie,anthologie (Belin) et Philosophie de A à Z (Hatier). Auteur de : "Cours particulier de philosophie" et "La philosophie comme un roman" (Hermann)
  • Contact

Recherche