Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 09:22

"Les peuples heureux n'ont pas d'histoire. Les périodes de bonheur y sont des pages blanches" Hegel

 

"Les peuples heureux n'ont pas d'histoire. Les périodes de bonheur y sont des pages blanches" Hegel

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans actualité politique
commenter cet article

commentaires

Cordroc'h jf 26/06/2016 10:53

Si ce qui fait l'histoire d'un peuple est le développement de ses connaissances scientifiques et autres ,des technologies ,etc ...tout ce qui permet une amélioration de ses conditions d'existence , même si cela passe par des guerres et autres catastrophes ,cela signifie q'un peuple sans histoire reste à un stade "primitif " car n'éprouvant pas la nécessité , ni le besoin ,d'améliorer ses conditions de vie , trouvant tout ce qui lui faut à proximité .Cela voudrait dire que la civilisation , ne serait que le fruit d'une volonté de combler la perte de la capacité à trouver dans la nature de quoi satisfaire ses différents besoins vitaux .Un individu , ou un peuple ,parvenant à satisfaire naturellement ses besoins vitaux ans ce que lui fournit cette nature pour cela , n'a pas de raisons d'aller chercher ailleurs . La véritable évolution se fait accidentellement , et par curiosité naturelle pour tout ce qui nous entoure ,elle ne se fait par volonté que lorsque apparaît la perte et le manque donc ,de liens fondamentaux avec la nature permettant une bonne circulation de l'énergie vitale ,procurant puissance ,et force d'action directe sur la réalité .

L'Histoire humaine , la civilisation consisteraient donc en la volonté de chercher le bonheur dans le recours à l'artificiel qu'il faut inventer et réinventer en permanence ,pour empêcher la lassitude d'un monde que l'on veut contrôler toujours plus , de s'installer. Le vrai bonheur résiderait alors dans le pouvoir d'action direct , spontané et efficace car résultant d'une perception claire de la réalité .Ce pouvoir procure la sensation de puissance d'exister ,qu'il n'y a alors pas à chercher dans l'utilisation de substituts artificiels .

Quant aux conséquences du brexit , nul ne peut les prévoir et c'est très bien ainsi ,même si cela est ce qui angoisse nos chers "civilisés " .Selon moi , c'est beaucoup de foin pour une chose qui ne changera pas la marche de notre monde . On en reparlera dans quelques années .Notre histoire continue .

Présentation

  • : Hansen- love over-blog
  • Hansen- love  over-blog
  • : Professeur de philosophie, à IPESUP. Directrice de collection chez Belin et chez Hatier.Co-auteur de : Philosophie,anthologie (Belin) et Philosophie de A à Z (Hatier). Auteur de : "Cours particulier de philosophie" et "La philosophie comme un roman" (Hermann)
  • Contact

Recherche