Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 11:56

 

 

« Il y a longtemps que toute trace de haine pour les Allemands m’a quitté. Et si le nazisme n’était pas une monstruosité inhumaine ? S’il était humain ? S’il était un aveu, une vérité cachée, refoulée, camouflée, niée, tapie au fond de nous-mêmes, mais qui finit toujours par resurgir ? Les Allemands, bien sûr, oui, les Allemands… C’est leur tour, dans l’histoire, et voilà tout. On verra bien, après la guerre, une fois l’Allemagne vaincue et le nazisme enfui ou enfoui, si d'autres peuples, en Europe, en Asie, en Afrique, en Amérique, ne viendront pas prendre la relève. » Romain Gary, Les Cerfs-Volants, Gallimard, 1980, page 326

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans actualité politique
commenter cet article

commentaires

Cordroc'h jf 17/02/2016 11:58

Le terrain sur lequel peut germer le nazisme est toujours bien présent puisqu'il s'agit de la folie humaine que l'on retrouve à différents niveaux chez tout individu .Il suffit que certaines circonstances ,un certain contexte , pour que surgisse au bon moment un individu animé par une folie particulière .Il y aura toujours une meute pour le suivre , qui peut devenir un troupeau .