Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 14:50

 

 

"La politique, faite pour des conditions normales, n’a pas de solution propre pour les cas extrêmes. Quant à la morale, quelle que soit la voie choisie in extremis, il lui reste quelques principes, on pourrait, à titre d’exemple, énoncer comme suit :

1) Le mal existe, nous l’avons rencontré. Mais le fait de le combattre ne fait pas de nous l’incarnation du bien (emprunté à Reinold Niebuhr).

2) Combattre l’inhumanité, y compris son incarnation en un « ennemi du genre humain », ne nous autorise pas à devenir inhumains à son égard, et à oublier que potentiellement ou virtuellement cet ennemi était une personne ou une communauté morale (inspiré de Kant).

3) « On ne peut être juste que si l’on connaît l’empire de la force et si on le méprise » (emprunté à Simone Weil).

 

(Pierre Hassner, La revanche des passions. Fayard, p. 143.)

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

daniel Toublanc 26/02/2016 13:25

Les frappes contre des ennemis qui entraînent des dégâts collatéraux contre des innocents sont-elles des pratiques inhumaines ? C'est pourtant la stratégie terroriste utilisée par les armées occidentales depuis toujours. Il est remarquable que les frappes aveugles nourrissent un ressentiment qui renforce encore la terreur.

Présentation

  • : Hansen- love over-blog
  • Hansen- love  over-blog
  • : Professeur de philosophie, à IPESUP. Directrice de collection chez Belin et chez Hatier.Co-auteur de : Philosophie,anthologie (Belin) et Philosophie de A à Z (Hatier). Auteur de : "Cours particulier de philosophie" et "La philosophie comme un roman" (Hermann)
  • Contact

Recherche