Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 18:03

Le fanatisme aurait quelque chose à voir avec le déclin de l’autorité du père. En effet Gérard Haddad , auteur de Dans la main droite de Dieu (2015) attribue à la fraternité malade la source des troubles fanatiques. Les grands conflits aujourd’hui sont fraternels:

« L'autorité du père tempère la jalousie fraternelle. Le père assure la transmission, il enseigne la loi, l’héritage, mais aussi la sanction, toujours dans un acte d’amour. Aujourd’hui les pères ne sont plus sortables il n’y a qu’à voir nos hommes politiques. Or un père doit être respecté et admiré. Il doit fonctionner comme l’écran qui filtre les angoisses qu’une mère projette nécessairement sur son enfant. Or, cette tâche là, les pères la suite de moins en moins. Reconnaissons que dans une famille recomposée, elle n’est pas facile. Ce déclin de la paternité ouvre certainement une page nouvelle dans l’histoire humaine. Il n’est pas sûr qu’elle soit particulièrement rose. L’effacement total de la paternité, selon Lacan, ouvre la porte de la psychose. Le fanatisme en est une ».

Le mal au nom de Dieu, Le monde des religions, février 2016.

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans philosophie
commenter cet article

commentaires