Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 11:26

Remarquable tribune de Pierre Guerlain, à archiver !

extrait (c'est moi qui souligne)

"En effet, la démocratie ne peut se réduire aux élections et certaines règles juridiques s'opposent à l'arbitraire de décisions mêmes validées par le peuple ou les parlements. En Europe, une de ces conditions est, par exemple, que la peine de mort ne soit pas légale. Une autre tient au pluralisme politique et donc à la possibilité pour toutes les minorités d'idées de s'exprimer dans l'espace public. Pour citer Tocqueville : "Mais la majorité elle-même n'est pas toute-puissante. Au-dessus d'elle, dans le monde moral, se trouvent l'humanité, la justice et la raison ; dans le monde politique, les droits acquis."

Aujourd'hui il est incontestable que l'opposition à la déchéance de nationalité pour les binationaux vient surtout des médias de gauche ou indépendants, du monde universitaire et d'une gauche en profond désaccord avec Hollande qu'elle ne reconnaît pas ou plus comme l'un des siens. Les minoritaires ont raison, de mon point de vue, sur cette affaire et il est légitime qu'ils puissent s'exprimer dans l'espace public car la démocratie n'est pas, ou ne devrait pas être, la "démocrature" avec censure ou intimidation".

http://www.huffingtonpost.fr/pierre-guerlain/debat-decheance-nationalite_b_8937296.html

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans IEP
commenter cet article

commentaires

Le pédagogue 02/02/2016 19:46

Le pédagogue :


Chaque institution étatique, ou dite étatique, édicte ses règles relatives à l’octroi et à la déchéance de la nationalité.
La nationalité relève de critères mis en place par l’institution étatique, ou dite étatique.
Il y a ceux et celles qui n’ont pas de nationalité, et qui sont dits apatrides.
D’autres par contre ont deux nationalités ou plus, et sont dits binationaux ou multinationaux.
En France par exemple, tout est fait pour que « la problématique de la binationalité » renvoie, par à une sorte de « réflexe de Pavlov », à ce qui est appelé « le monde arabe », c’est à dire « aux musulmans », donc « aux islamistes », et par conséquent « aux terroristes ».
Ce n’est donc pas une nouveauté mise en relief par les bavardages en ce moment, dans la sphère dite politique, sur la déchéance de la nationalité aux binationaux.
C’est beaucoup plus profond.
« La problématique de la binationalité » est utilisée « afin de tenir les français en alerte ».
Il s’agit pour ceux et celles qui se chargent « de tenir en alerte », de rappeler aux français que les musulmans dits français, ont une autre nationalité qui « met la France en danger ».
Autrement dit, les musulmans ne peuvent pas être français, car ils ne rejettent pas « ce qui est un danger pour la France ».
Ils ne rejettent pas l’Islaam.
« La problématique de la binationalité », est incorporée au fonds de commerce alimenté et entretenu par des multinationaux qui, depuis des lustres, veulent en finir avec l’Islaam, et usent de tous les moyens dont ils disposent, pour continuer les innombrables agressions contre les croyants et les croyantes.

laurence hansen-love 02/02/2016 20:46

je ne suis pas sûre de partager votre analyse..

Antoine Carlier Montanari 10/01/2016 16:27

Le Front National, aux dernières élections régionales,a été majoritaire, au premier tour, dans plusieurs régions. Au deuxième tour, les minorités politiques adverses, se sont réunies pour faire une nouvelle majorité. Dans cette situation, le Front National est une majorité minoritaire!

Jonas 10/01/2016 16:22

Je suis d'accord , la minorité peut quelques fois avoir raison. Madame Angela Merkel, (soutenue par une majorité d'Allemands) avait décidé toute seule d'ouvrir l'Allemagne aux immigrés Syriens , sans tenir compte de l'opinion des autres pays de l'Union. Puis invite ces pays de prendre chacun un certain quota., sans se demander si certains de ces pays avaient la capacité économique et financières de le faire. Aujourd'hui avec ce qui s'est passé à Cologne , la minorité avait raison , puisque Madame Angela Merkel veut durcir la loi.
Par ailleurs, le vice-chancelier de gauche Sigmar Gabriel demande que les personnes condamnées en Allemagne purgent leur peine dans leur pays . D'après lui , "la menace de ce retrouver derrière les barreaux dans leurs pays d'origine est bien plus dissuasive qu'une peine dans une prison allemande".
160 ,prisonniers de la prison de Guantanamo libérables , refusent de rentrer dans leur pays d'origine et désirent être accueillis dans un pays occidental. les Etats-Unis cherchent à les caser et ne trouvent pas beaucoup de candidats. . Deux à trois de ces prisonniers, d'origines algériennes avaient refusé de rentrer dans leur pays et c'est la France qui les a reçus et ont même fait venir leur famille d'Algérie.
Le professeur de civilisation américaine ne doit pas connaître bien la civilisation islamique qui se fiche éperdument des droits de l'homme, et de ses discussions démocratiques . Les Islamiques/ djihadistes ont leur agenda , celui de détruire les pays démocratiques et surtout la France et sa laïcité.
En France , il y a des Polonais-Russes-Italiens-Espagnols -Grecs-Israéliens-Américains -Canadiens -Portugais etc qui ont une double nationalité , ils ne manifestent ni ne protestent contre le fait que la nouvelle loi retire la nationalité Française a des terroristes , arrêtés, jugés et condamnés. Pourquoi les seuls qui se sentent viser sont les arabo-musulmans ? Pourquoi se disent-ils stigmatiser ? Sont-ils tous des terroristes potentiels qui un jour passeront à l'acte?
Oui, déchoir un terroriste bi-national de la nationalité Française et de le renvoyer dans son pays d'origine , surtout , s'il est arabo-musulman est une peine plus importante que 25 de prison en France.
Une anecdote personnelle , je me trouvais a Casablanca au Maroc. Je rencontre par hasard , au cabinet d'un médecin ami , une maman , française , marocaine d'origine. Me sachant venant de France , et parlant Arabe , elle entame une conversion libre et sans tabou.Elle m'explique qu'elle est au Maroc pour son fils , un fils difficile qui avait fait beaucoup de bêtises en France, vente de cannabis , vols a main armé , bagarres etc. et grâce aux avocats d'office et aux associations qui prenaient en charge les frais . son fils ne faisait pas beaucoup de prison. Mais rentrant pour un mariage au Maroc, la police de ce pays l'a surpris vendant des sachets de drogues et l'avait embarqué , il est en prison depuis 8 mois sans être jugé.. La maman , m'expliquait, vous savez au Maroc c'est horrible , la justice, est sous le contrôle du Makhzen, pas d'avocats d'office pas d'associations pour venir en aide. Je suis vraiment malheureuse , j'ai peur pour mon fils. Je souhaiterai qu'il rentre en France et soit jugé dans son pays.( Ils n'ont pas peur des prisons françaises ni de sa justice, mais de celles de leur pays d'origine). Il faut le savoir.
Tant que l'on refuse de voir la mécanique mentale des islamistes , ils auront un train d'avance sur les démocraties. Car eux connaissent les faiblesses des démocraties et les exploitent sans vergogne.
Si ce professeur avec d'autres qui sont tant imprégnés de démocratie et de droits de l'homme , partaient les enseigner dans certains de ces pays, ils rendront un grand service à l'humanité .

Antoine Carlier Montanari 10/01/2016 16:36

On a tout simplement fait un amalgame entre islam et christianisme.