Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 16:22

L'école est finie de Jacques Julliard (Flammarion, 2015)

Extraits:

« N’importe le niveau, pourvu qu’il soit le même pour tous ! »

Ecole et démocratie

« Je me souviens encore de la levée de boucliers que je provoquai, le jour où j’écrivis dans Le Nouvel Observateur que l'école ne pouvait être un lieu démocratique, parce qu’ellemettait en présence des acteurs inégaux devant le savoir : le professeur et ses élèves .

« Il n’y a pas de liberté de conscience en astronomie, disait Auguste Comte. Il est absurde de confondre le nombre avec la vérité. Misère de la naïveté démocratique : il y a quelques années, un journal annonçait triomphalement que le cancer serait vaincu dans les dix années à venir. La preuve, c’est qu’une majorité de personnes interrogées par sondage en était persuadée… »

Une inégalité voulue et nécessaire

« L'enseignement est l’opération commune de l’enseignant et de l’enseigné, dans une inégalité voulue et reconnue nécessaire ».

« Faudra-t-il demain que tout le monde se déplace en fauteuil roulant pour rétablir l’égalité des chances avec les handicapés ? »

Massacre à la tronçonneuse

« Jusqu’aux années 1970, la France s’ enorgueillissait de la qualité de son enseignement. L'espèce de massacre à la tronçonneuse auquel on a procédé depuis ne reposer sur aucun bilan, sur aucun constat de carence, bien au contraire. Il fut perpétré pour des raisons purement idéologiques… »

Le monde moderne : un complot permanent contre l’école

« Le monde moderne est conçu comme une immense machine à détourner l’attention et à faire de la démocratie un grand exercice de dépaysement permanent.

… Ce complot permanent contre l’intelligence passe par une destruction méthodique de l’attention, rendant son exercice scolaire encore plus indispensable et encore plus difficile.

Laissons une nouvelle fois la parole à Simone Weil, qui avait bien compris, avant la généralisation de la télévision, que le monde moderne était un complot permanent contre l’école… »

« Un portable que l'on ouvre, c'est une école que l’on ferme »

« Du point de vue de l’efficacité pédagogique, il serait sans doute préférable de donner à chaque élève une heure de cours particulier par semaine, en tête-à-tête, et de le laisser libre le reste du temps. Une telle expérience ne sera jamais tentée, car la principale fonction sociale de l’école à plein temps n’est plus désormais la diffusion du savoir mais la garderie des enfants et l’encadrement des adolescents. »

Pédagogie ?

« A force de dire qu'il faut préférer une tête bien faite à une tête bien pleine, on finit par oublier qu'une tête vide n’est pas une tête bien faite, c’est une tête qui est entièrement à faire »

« Les profs soucieux de divertir à tout prix, fût-ce au détriment du savoir, les profs qui copient les animateurs de télévision, les profs copains qui veulent abolir la différence de nature entre l’enseignant et l’enseigné, cela commence dans la popularité et finit dans le mépris »

La France

« La France a pour animal fétiche le coq, mais c’est le dindon qu’il faudrait lui

attribuer ».

La Gauche

« Comment la gauche n’a-t-elle pas compris que, sous prétexte de modernité, elle était en train de rompre avec l’idéal philosophique qui avait présidé à la fondation de l’Ecole, à savoir « la confiance qu’à la suite de la pensée grecque et de la philosophie des lumières la tradition française de l’instruction publique avait mise dans l’intelligence » (Muglioni)".

Partager cet article

Published by laurence hansen-love - dans Sciences-po
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Hansen- love over-blog
  • Hansen- love  over-blog
  • : Professeur de philosophie, à IPESUP. Directrice de collection chez Belin et chez Hatier.Co-auteur de : Philosophie,anthologie (Belin) et Philosophie de A à Z (Hatier). Auteur de : "Cours particulier de philosophie" et "La philosophie comme un roman" (Hermann)
  • Contact

Recherche