Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 12:01

http://www.liberation.fr/vous/2015/08/19/ad-libido_1366026

 

1) La pilule a été mise sur le marché grâce aux lobbying intense de l'industrie pharmaceutique: 10 % de satisfaction (amélioration du comportement et plus de plaisir)  selon les études menées, c'est beaucoup moins que n'importe quel placebo.

2) Le projet d' agir par la chimie sur le désir, c'est une manipulation de l'être humain qui est terriblement violente. Une manière de confondre dune femme avec une poupée gonflable ...améliorée?

 

 Je pense à l'enseignement de Epicure ou Epictète: l'homme est libre (il n'est pas esclave de ses désirs...ni de son absence de désir en l'occurence). Contrairement aux animaux nous avons un pouvoir sur nos désirs. En tout cas, ils nous appartiennent (" ce qui dépend de nous").  S'en remettre à la médecine pour activer nos désirs, c'est vraiment abdiquer sa liberté.

"Renoncer à sa liberté, c'est renoncer à sa qualité d'homme.."  (Rousseau)

Oui,  mais, me dirat-t-on, peut-on renoncer librement à sa liberté? 

 Il y a là un véritable débat philosophique, qui renvoie aussi à l'usage parfois abusif des anti-dépresseurs etc.

Mais la dépression nerveuse est indéniablement une grave maladie... la chute de la libido est-elle une maladie qui doit être "guérie" ou en tout cas  traitée? 

 

Partager cet article

Published by laurence hansen-love
commenter cet article

commentaires