Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 16:59
Sur la nature pacifique de l'homme

« J’ai les dispositions les plus pacifiques. Voici mes souhaits : une modeste cabane, un toit de chaume, mais un bon lit, une bonne nourriture, du lait et du beurre, bien frais, devant la fenêtre des fleurs, devant la porte quelque beaux arbres, et si le bon Dieu veut me rendre tout à fait heureux, il me fera connaître le droit de voir, disons six ou sept de mes ennemis pendus à ces arbres. D’ un coeur ému, je leur pardonnerai avant leur mort tous les torts qu’ils m'ont infligés dans la vie – certes, il faut pardonner à ses ennemis, mais pas avant qu’il ne soit pendus » H. Heine, cité par Freud dans Malaise dans la civilisation, V

Partager cet article

Published by laurence hansen-love
commenter cet article

commentaires

duiker marc 19/06/2015 08:53

pour jeter le trouble, il faut bien constater que la volonté de coconisation, l'invention de l'enfance, et l' apparition du gouvernement maternel par l'état dans l'occident des "lumières" et de la "démocratie" se sont accompagnés des pires méfaits qu'aient connus l'humanité dans toute son histoire : la dernière version des guerres par drone interposé où les objectifs sont essentiellement civils permet au manipulateur du joystick, qui lui est du bon côté de la force, de tenir sur ses genoux son bambin pour qui il vient de souscrire un plan d'épargne université. En somme une accumulation de bonheurs supposés et supposés pacifiques sur des torrents de sueur, sang, misère, frustration qu'on ne veut pas voir.

laurence hansen-love 19/06/2015 16:35

expliquez davantage : pourquoi "l'invention de l'enfance"?

cordroc'h jf 04/03/2015 10:06

J'ai déjà eu l'occasion à plusieurs reprises d'écrire ici que pour que l'Homme soit plus pacifique que violent ,il fallait que les individus naissent et vivent leur enfance dans un environnement pacifique ,au sei duquel il ne subit donc pas trop de violence de la part de sa famille , ses parents plus précisément , ainsi que de la part du milieu écologique . Il semble évident qu'un individu né et ayant grandi dans une île des caraibes , et celui ,né au nord de l'Ecosse , n"auront pas les mêmes caractères ,ni la même vision de la nature .
La question est :L'Homme devait-il s"abstenir de coloniser certains milieux ? Certes au moment ou cela se produisit , il ne pouvait savoir ce qui allait en découler . Mais qu'est ce qui l'a poussé à le faire ? La volonté de se battre contre la nature résulatant de son besoin de sentiment de puissance .C'est toujours la même raison , ce fameux besoin de puissance , qui pousse les hommes à accomplir des exploits , mais aussi les pires atrocités .

Pour bien comprendre le pourquoi de ce besoin , il faut s'intéresser au rôle fondamental que joue tout ce que peut éprouver un individu durant son enfance , et plus particulièrement tout ce qu'il sent et ressent ,de ce que sent et ressent sa mère durant leur relation fusionnelle .Toute frustration , toute souffrance et inversement toute satisfaction et tout plaisir , du plus petit au plus grand , éprouvé par la mère ,est ressenti par par l'enfant et grave dans son inconscient un schéma directeur comportemental et intellectuel , qui servira de base à partir de laquelle il évoluera .

Il en a té exactement de même pour nos premiers ancêtres . Tan qu'ils vivaient au sein du milieu ou ils sont apparus et auquel ils étaient parfaitement adaptés , dans lequel ils se sentaient en relative sécurité ,ils n'avaient de raison d'être plus violents et agressifs que nécessaire , c'est à dire de manière ponctuelle face à certains dangers .Ils n'étaient pas paranoîaques , comme nous le sommes devenus depuis le jour ces ancêtres ont été séparés de leur mileu originel .